top of page

Haïti-Agriculture : La PROMODEV attire l’attention du Premier ministre et du CPT sur l’absence de la production agricole



Alix LAROCHE


Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Dr Garry Conille et au Conseil présidentiel de transition (CPT), la Promotion pour le développement (PROMODEV), un organisme à but non lucratif fondé le 5 juin 2000 et évoluant dans le domaine de l’agriculture, a attiré l’attention de ces autorités sur la situation critique du secteur agricole dans le pays, a constaté Haiti Press Network.

 

Selon le diagnostic de la PROMODEV, dont l’objectif est de promouvoir le développement durable, la situation actuelle du pays est alarmante. Cet organisme estime que le peuple haïtien est confronté à une faim chronique exacerbée par l'absence de production agricole.

 

« Le ministère de l’Agriculture, jadis bastion de notre développement rural et agricole, a été pris en otage et vandalisé par des bandits lourdement armés, soutenus par des cadres corrompus. Aujourd'hui, ce ministère est vulnérable, certains complices demeurant toujours en poste, sapant les efforts de redressement », a déploré la PROMODEV dans cette correspondance portant la signature de son Secrétaire général, l’Ing-Agr., Spécialiste en Education Relative à l’Environnement, Talot Bertrand.

 

Les employés et cadres dévoués, informe la PROMODEV, ne peuvent toujours pas accéder à leurs lieux de travail en raison d'un environnement de travail précaire. La cour de Damien, écrit-on, autrefois centre névralgique du ministère, est désormais désertée. Le ministère de l'Agriculture ne fonctionne plus, et la situation n'est guère différente pour le ministère de l'environnement.

 

À travers cette lettre ouverte, la Promotion pour le développement a en outre attiré le regard des plus hautes autorités du pays sur la situation de tous les producteurs agricoles et les femmes rurales, notamment les « Madan sara », qui ne peuvent, regrette la PROMODEV, plus circuler librement dans certaines zones du pays à cause de l’insécurité généralisée.

 

Les marchés publics, insiste la PROMODEV, autrefois centres vitaux d’échanges commerciaux et de subsistance, sont désormais devenus dysfonctionnels, limitant l’accès aux produits de première nécessité et affectant directement la chaîne de distribution alimentaire.

 

Une situation aux conséquences désastreuses qui, souligne l’organisme, entrave gravement les activités économiques et sociales de ces personnes, et qui aura répercuté sur la sécurité alimentaire nationale.

 

Par ailleurs, en guise de propositions, la PROMODEV souligne, entre autres, à l’attention du Dr Garry Conille et des neuf membres formant le CPT, que les graves dysfonctionnements du ministère, tels que : le manque de coordination, une bureaucratie excessive et des ressources limitées, doivent être corrigés. La réforme administrative et la modernisation des structures doivent être des priorités actuelles, a-t-elle jugé également.

 

Pour la PROMODEV, il s’avère urgent d’initier des projets de réhabilitation et de construire de nouvelles infrastructures pour améliorer la gestion de l’eau ; car, les infrastructures d’irrigation et de drainage, informe-t-on, sont en état de délabrement.

 

Cet organisme dont les interventions couvrent divers domaines tels que l’agriculture, l’environnement, l’éducation en milieu rural, la promotion de l'égalité des genres, l'implication des jeunes et le développement local, plaide également pour l’assurance de la disponibilité des intrants agricoles de qualité, dont la carence freine la productivité.

 

Enfin, la PROMODEV recommande de créer une Commission Nationale de Sentinelles afin de faciliter la participation active de la société civile dans le processus de coordination et de contrôle des actions du ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural ainsi que du ministère de l’Environnement.

 

Alix Laroche/HPN

 

 

60 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page