top of page

Haiti : Les VBG en Haïti devant la Commission Interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) lors de la 189e session



Le Combite pour la Paix et le Développement (CPD) CPD est invitée à la 189e session d’audience de la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme(CIDH) à Washington D.C, a appris la rédaction de Haiti Press Network (HPN). Cette audience sera tenue sur l’impunité des violences basées sur le genre (VBG) en Haïti durant la session du jeudi 29 février 2024 à partir de 11 heures du matin.


A cette occasion, le Combite pour la Paix et le Développement(CPD) présentera les conclusions du rapport de l’enquête sur les réponses judiciaires à la suite des plaintes pour violences sexuelles basées sur le genre dans 5 juridictions du pays, enquête réalisée avec le soutien de l’ONG Avocat Sans Frontière-Canada et l’ambassade de France  en Haïti, au cours de l’année 2021 à 2023.


«Les violences sexuelles sont récurrentes en Haïti et constituent de graves violations des droits de l’homme. Elles ont un impact dévastateur sur les victimes en bloquant leur développement personnel, mais aussi sur l’ensemble de la société. Le réconfort des victimes et de toute la société devrait se reposer sur l’accès à la justice de manière équitable », mentionne le communiqué y relatif.


Malheureusement, les réponses de la chaîne pénale par la suite aux plaintes des victimes témoignent de l’inefficacité de la justice haïtienne et perpétuent les violations sexuelles de manières récurrentes. Selon les résultats de l’enquête de CPD, plus de 73% des plaintes sont restées sans suite et seulement 2% des plaintes aboutissent réellement à une condamnation. La réparation et la protection des victimes qui sont des obligations conventionnelles de l'État haïtien n’existent qu’au rabais.


Le témoignage de l’organisation auprès de la CIDH va constituer un vibrant plaidoyer qui doit inciter les autorités de la chaîne pénale en Haïti à respecter leurs obligations conventionnelles vis-à-vis du peuple Haïtien en matière de protection des femmes et des filles victimes d’agressions sexuelles.  CPD demandera à la CIDH d’adopter des résolutions qui recommandent à l’Etat haïtien de prendre toutes les mesures de droit qui viseront à combattre les violences sexuelles dans toutes ses rigueurs et qui assureront la protection et la réparation matérielle des victimes.


La direction exécutive de CPD dit en profiter pour remercier particulièrement ses partenaires Avocat sans Frontière Canada et l’Ambassade de France pour leur soutien à la cause des droits humains en Haïti. CPD remercie également le bureau de l’OEA en Haïti, et le Haut-commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies  pour leur soutien à la délégation qui se rendra à Washington D.C Aux –Etats Unis.


Enfin, l’organisation Combite pour la Paix et le Développement (CPD) affirme renouveler son engagement à travailler pour le respect des droits humains des survivantes de violences sexuelles et invite les autorités judicaires à assumer leurs responsabilités en appliquant la Convention interaméricaine pour la prévention, la sanction et l’élimination de la violence contre les femmes et la convention sur l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes signées et ratifiées par Haïti.


Godson Lubrun

HPN

22 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page