top of page

Haiti : Eric Jean-Baptiste, un Patriote ne meurt jamais !

Dernière mise à jour : 1 nov. 2022





Patriotisme : voilà le mot, disons mieux, la Valeur, qui à la fois authentifiait et confirmait cet homme que des malfrats, sans foi ni loi, ont assassiné dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 octobre 2022. Eric Jean-Baptiste n’était pas un patriote d’occasion. C’était un homme politique modéré, un homme de conviction dont le patriotisme ne s’était jamais démenti, malgré les différentes luttes politiques dans lesquelles il s’était engagé et qui, essentiellement, requérait de lui des changements superficiels de positions. Qui ne se rappelle pas son combat acharné en faveur des milliers de victimes du choléra, ce virus importé en Haïti par des agents népalais de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (MINUSTAH) ? Et, jusqu’à sa mort, Eric Jean-Baptiste, s’apposait ouvertement et catégoriquement à l’envoi de troupes militaires dans le pays. Confiant en la perfectibilité de l’homme, il continuait à croire que les hommes et femmes politiques haïtiens finiraient par se dépasser pour donner une réponse haïtiano-haïtienne à la crise qui paralyse tout dans le pays. Et, dans cette Haïti où même l’Etat semble avoir oublié que : « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde », le propriétaire de Père Éternel Loto tirait de ses fonds propres les ressources nécessaires pour la construction d’une faculté de Droit moderne, à Jacmel… Voici présenté, grosso modo, l’homme que des bandits ont crapuleusement et vilement supprimé.


Que par faute de dirigeants et de sécurité dans le pays Eric Jean-Baptiste soit brutalement assassiné, est tout à fait inacceptable ! Il est incompréhensible que « circuler » soit un risque, un grand risque, dans un pays qui a fait choix de la démocratie. Il est aussi déplorable qu’en moins d’une année, l’officier de police Jerry Toussaint, fils de Dany Toussaint, l’ex-Sénateur Yvon Bissereth et trois agents de la PNH, aient tous été assassinés au même endroit, Laboule 12. Aujourd’hui, quel que soit notre bord politique, s’il est une chose qu’il faut reconnaitre et admettre, c’est qu’Haïti est un pays à refaire de fond en comble. Cette vérité nous le savons tous, mais l’assassinat d’Éric Jean-Baptiste nous met face à l’évidence que tout va mal, face à l’urgence de reconstruire notre pays pour nous, pour les générations futures. Sinon : NOUS MOURRONS TOUS !


Que le sang d’Éric Jean-Baptiste soit la dernière à être versé ! Qu’il serve d’engrais pour faire grandir l’arbre du Patriotisme capable de nourrir nos âmes pour mieux nous préparer au combat citoyen pour le changement, le vrai changement ! En tuant Eric Jean-Baptiste, les malfrats ont porté un coup à l’Engagement citoyen, à la Conviction civique, au Patriotisme incurable. Aujourd’hui plus que jamais, Nous, filles et fils de la Première République noire, nous devons nous approprier son Engagement, sa Conviction, son Patriotisme pour reconstruire notre pays. Que le Patriotisme d’Éric Jean-Baptiste, mortellement blessé dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 0ctobre 2022, reprenne vie en Nous !


La Rédaction

5 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page