top of page

Haïti-Éducation : Bientôt, de nouvelles matières dans l’enseignement fondamental



Par décision ministérielle publiée en date du 14 juin 2023, le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), entend intégrer de nouvelles matières dans l’enseignement fondamental à partir de l'année académique 2023-2024. Pour mieux asseoir la stratégie liée à cette démarche, un atelier de deux jours est organisé les 13 et 14 juillet 2023 dans un hôtel à Pétion-Ville, où participent plusieurs cadres du MENFP , a constaté Haiti Press Network.


Il s’agit en effet de la suite accordée à la décision portant révision des coefficients des matières aux examens officiels de 9e année fondamentale, incluant l'évaluation des disciplines telles que: l'Éducation physique et sportive (EPS), l'Éducation esthétique et artistique (EEA), l'Initiation à la technologie et aux activités productives (ITAP). Cet atelier entend apporter un ensemble de reflexion pour faciliter la mise en oeuvre de cette décision qui s’inscrit dans le cadre de la transformation de l’éducation haïtienne, à partir de l’année scolaire 2023-2024


Dossier porté par la Direction de l'enseignement fondamental (DEF), cet Atelier de travail vise à finaliser non seulement le Plan de mise en œuvre de ladite décision, mais aussi de discuter sur les outils nécessaires à mettre en place pour la faire respecter et appliquer.




De manière plus spécifique, il est question de présenter les supports didactiques et pédagogiques nécessaires à l'enseignement de ces nouvelles disciplines à savoir : l’EPS, l'ITAP, et l'EEA; de discuter sur les modalités d'enseignement et d'évaluation; de s'accorder sur une nouvelle charge horaire dans le calendrier scolaire pour l'école fondamentale, y compris les examens officiels et enfin de présenter un dispositif de formation des enseignants.


Procédant à l'ouverture des travaux au nom du ministre Nesmy Manigat, le directeur de cabinet, Dr Jacques Abraham a insisté sur l'importance de cette décision ministérielle qui, a-t-il dit, vise l’équité dans le système. Pour lui, l'école reste et demeure ce lieu primordial qui doit former le citoyen intégral, à même d'assumer ses responsabilités dans son environnement propre.



Par ailleurs, M. Abraham a tenu à saluer le travail réalisé par la Direction de l'enseignement fondamental (DEF) et la Direction du curriculum et de la qualité (DCQ) dans le cadre de ce chantier particulier qui doit permettre à tous les apprenants du système éducatif haïtien d'acquérir de nouvelles connaissances et de développer des compétences utiles dans la vie pratique à la fin de l'école fondamentale.


Des compétences de vie, a ajouté Dr Jacques Abraham, susceptibles d’habiliter les apprenants à participer valablement à l'enrichissement du patrimoine socioculturel et économique, en liaison avec les réalités contemporaines en pleine mutation.


Pour sa part, le directeur de l'enseignement fondamental, M. Kendy Nicolas qui plaçait l'activité dans son contexte, a indiqué qu'il s'agissait d'un atelier essentiellement décisionnel axé sur la « méthode heuristique » selon laquelle, le Plan proposé devrait répondre à un ensemble de questions permettant d'aboutir à une mise en œuvre effective de cette décision ministérielle.


D'après M. Nicolas, les actions du ministère n'ont qu'une trame unique qu'est celle de former des Haïtiens et des Haïtiennes qui ont le goût du beau. Des gens, a-t-il ajouté, qui peuvent, selon leur choix, exprimer leur qualité artistique et culturelle.


Notons qu'à l'issue de cet atelier, un document de stratégies sera adopté sur les modalités et les outils nécessaires à mettre en place pour faire respecter et appliquer cette décision ministérielle.


Texte : Alix Laroche

Photos : Sadrac Théodore


116 vues0 commentaire

Opmerkingen


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page