top of page

Haiti-Politique : Qui dirige réellement Haïti ?



« Dans ce pays (Haïti), l’impossible est possible et le possible impossible. Retenez bien cela et vous ne vous étonnerez de rien, ou plutôt vous vous étonnerez qu’on puisse encore s’étonner de quelque chose ». 114 ans après la mort de Justin Lhérisson (1873-1907), cette pensée dont il est l’auteur a pris la valeur d’une Vérité absolue. Malgré la mise en garde de l’auteur des paroles de l’hymne national haïtien (La Dessalinienne) contre tout ébranlement d’ordre moral, il est quand même difficile de ne pas avoir par moment des haut-le-cœur, de ne pas s’étonner, voire s’énerver face à la dégradation constante de la Première République noire. Face à l’inversement des rôles dans une société anomique dépourvue de tout ordre hiérarchique, il est quasiment impossible de ne pas se demander : comment sommes-nous arrivés là ? Sommes-nous dirigés ? Si oui, par qui ?


Depuis très longtemps en Haïti, le pire est devenu la seule chose la plus sure. C’est un fait ! Mais, si hier encore l’on pouvait compter, ou oser compter, sur l’Etat pour le strict minimum, aujourd’hui, avec la présence « effacée » d’Ariel Henry à la tête d’un pouvoir aussi faible que bancal, personne n’attend rien des autorités qui n’ont d’ailleurs d’autorité que le nom. A l’évidence, ce sont les gangs armés qui détiennent, à l’heure qu’il est, le monopole de la violence physique…, de toutes les violences, légitimes ou illégitimes. Presque partout à travers le pays, les bandes illégalement armées exercent sur notre vie quotidienne une violence arrogante et féroce à laquelle l’Etat, si ce mot a encore un sens en Haïti, ne peut répondre par la « force » qui devrait constituer essentiellement son fondement. A preuve, l’essence, dit-on, est disponible au Terminal Varreux en grande quantité, mais les caïds empêchent l’arrivée d’une simple goutte dans les pompes. Tout compte fait, le Gouvernement via son Chef avait annoncé, le 11 septembre dernier, l’augmentation des prix d’un produit sur lequel il n’a presqu’aucun vrai contrôle, de son importation à sa distribution. Comble de l’absurdité !


A côté, il y a aussi ceux qui portent des noms qui évoquent la Richesse, bien ou mal acquise. Appelez-les Bourgeois, Oligarques, Tenants du Système ou affublez-les de tout autre qualificatif selon votre guise, mais n’oubliez pas qu’ils sont, eux aussi, détenteurs du monopole de la violence…, de toutes les violences, légitimes ou illégitimes. A preuve, pour les besoins de leur propre cause, à chaque fois qu’il leur est nécessaire, ils rendent indisponible le précieux liquide, n’en commandent ni n’en vendent dans les essenceries. De là, l’Etat, ou ce qui en reste, se trouve obligé de négocier contre l’intérêt du collectif auquel il est pourtant appelé à donner satisfaction. Qui ne sait pas que la hausse des prix du carburant est de loin plus profitable aux importateurs qu’au Gouvernement qui prétend vouloir mettre fin à la fameuse subvention, seule petite jouissance d’un peuple privé de tous les services.


Enfin, au-dessus de tous, il y a le vrai Maître du jeu, celui qui tire les ficelles en présentiel, qui nomme et révoque par simples tweets : la Communauté internationale. ONU et sa représentation BINUH, OEA, FMI…, de l’un ou de l’autre viennent les ordres qu’exécute un Etat fabriqué, disons mieux bricolé pour l’application de n’importe quelle politique importée et inappropriée, question de s’assurer un semblant d’existence.


Pris entre l’enclume des gangs armés et le marteau des Oligarques, le Gouvernement d’Ariel Henry agit sous la dictée d’une Communauté internationale qui confirme, d’année en année, être responsable, du moins partiellement, des malheurs d’Haïti. Mais dans cet interminable jeu de coquins où le Peuple demeure, depuis la ligne de départ, le seul et vrai perdant, celui-ci doit se méfier des pseudo-faiseurs de miracles qui s’amusent à lui faire croire, eux aussi pour les besoins de leur propre cause, qu’un avenir radieux l’attend derrière les barricades.



La Rédaction

6 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page