top of page

Haiti-Droits humains : La Fondation « Zanmi Timoun » déplore les déportations inhumaines des mineurs


Les responsables de la Fondation Zanmi Timoun se disent indign

s par l’intensification des rapatriements de migrants haïtiens au début du deuxième semestre 2022.

« Faute d’avoir pu régulariser leur situation en territoire voisin, des milliers de migrants haïtiens continuent d’être expulsés de la République dominicaine », dénonce l’organisme de défense de droits humains dans une note.

La fondation dit notée, en plus des adultes constitués d’hommes, de femmes et de femmes enceintes entre autres, les enfants font eux aussi partie des principales victimes des rapatriements et des déportations des autorités dominicaines dans des conditions déshumanisantes.

Malgré ses nombreuses alertes sur la situation, la Fondation « Zanmi Timoun » dit constater avec désolation que depuis des mois que les enfants arrivent à la frontière de Belladère dans un état déplorable.

« Outre d’être mal nourris selon les témoignages de bon nombre d’entre eux, ils sont souvent à moitié vêtus, sales et privés de soins hygiéniques. De plus, la Fondation « Zanmi Timoun » a pu enregistrer plusieurs mineurs victimes de violence de toutes formes dont des cas de viol, d’agressions physiques et verbales », dénonce la FZT.

La Fondation « Zanmi Timoun » exhorte les autorités gouvernementales en Haïti d’intervenir auprès de leurs homologues dominicains afin de revoir les modalités de rapatriement et de déportation, conformément au protocole d’accord de 1999 signé entre les deux (2) Etats, dans le strict respect des prescrits de la Convention Américaine des Droits de l’Homme qui interdit les déportations massives et la séparation des enfants de leurs parents.


JCP

7 vues0 commentaire

Commentaires


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page