top of page

Haïti : Plus de 115 600 enfants devraient souffrir de malnutrition sévère en 2023, selon l'UNICEF



La violence engendrée par les gangs armés dans le pays, plonge les enfants dans la malnutrition aiguë sévère. Ils sont plus de 115 600 enfants qui devraient souffrir d’émaciation sévère en 2023, a appris Haiti Press Network dans un communiqué rendu public par l’Organisation des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) en date du jeudi mai 2023.


D’après l’organisme des Nations-unies, les enfants qui subissent le plus durement la crise sont les plus sérieusement touchés. La violence armée a augmenté le nombre d’enfants en Haïti souffrant de malnutrition aiguë sévère (MAS), également connue sous le nom d’émaciation sévère.


Ce nombre a fait un bond de 30 % par rapport à 2022, a averti l’UNICEF. Une enquête nutritionnelle nationale menée cette année révèle que la malnutrition infantile est en augmentation dans cette île des Caraïbes. Cette dernière étant en proie à la violence, à l’aggravation de l’insécurité alimentaire et au choléra.


Plus de 115 600 enfants devraient souffrir d’émaciation sévère en 2023, contre 87 500 l’année dernière.


Selon le communiqué, à l’heure actuelle, un enfant sur cinq souffre d’une forme de malnutrition dans plusieurs communes de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, confrontée à la violence armée depuis plus de deux années.


Les enfants paient le plus lourd tribut dans la capitale haïtienne, où de nombreuses communes affichant des niveaux élevés, voire très élevés, d’émaciation sévère. Le département de l’Ouest, le plus touché par le conflit, affiche un taux de malnutrition aiguë de 7,5 %, soit deux points de plus que la moyenne nationale, peut-on lire dans le communiqué de l’UNICEF.


Ce communiqué a indiqué d’autre part, que de plus en plus de mères et de pères de famille en Haïti ne peuvent plus fournir des soins et une alimentation appropriés à leurs enfants. Pire, a-t-on souligné, les parents ne peuvent pas les emmener dans les centres de santé en raison de l’augmentation de la violence effroyable causée par les groupes armés, a déclaré Bruno Maes, Représentant résident de l’UNICEF en Haïti.


Par ailleurs, notons que le chef du gouvernement, Dr Ariel Henry a participé, hier jeudi 11 mai 2023, à l’hôtel Montana à une cérémonie de présentation des résultats de l’enquête nutritionnelle nationale 2023 du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP).


D’après le neurochirurgien, sa participation à cette cérémonie traduit une dynamique qui témoigne de l’intérêt qu’il porte à la nutrition de la population haïtienne, laquelle constitue, a-t-il ajouté, l’une des préoccupations majeures de son gouvernement.


Alix Laroche/HPN

Photo: Archives Google

60 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page