top of page

Haïti : Le gouvernement démissionnaire veut jouer le rôle des parlementaires



L'article 135 de la Constitution de 1987 version amandée glissée dans le decret portant création du Conseil Présidentiel est une ultime tentative du gouvernement démissionnaire d'Ariel Henry de bloquer le processus et même une provocation contre le peuple haïtien. En effet, cet article concerne clairement la formation d'un gouvernement où un parlement serait en place pour vérifier l'autenticité des pièces déposées; dans la situation exceptionnelle dans laquelle se trouve le pays qui sont en mesure de vérifier ces pièces alors qu'il n'y a pas de parlementaire. Un gouvernement démissionaire serait-il en mesure de le faire ?


Si les membres qui doivent faire partie de ce Conseil tombent dans le piège d'aller déposer leurs pièces, ce gouvernement risque de passer encore plusieurs mois au Pouvoir, car cet article montre que les hommes d'Ariel Henry n'ont aucune volonté de libérer le pays de la situation où il se trouve.


Le leader du parti UNIR Clarens Renois l'a souligné une fois de plus dans une déclaration : ''Il y a une volonté du gouvernement de rester le plus longtemps au pouvoir ou de boycotter le CP''. Pour des journalistes comme le rédacteur en chef du quotidien le Nouvellliste, Frantz Duval, les membres du Conseil Présidentiel ne sont pas encore connus au regard du décret portant création du CP précisément avec l'article 135 glissé dans ce décret. Une nouvelle phase de la bataille politique vient de commencer avec cette provocation du gouvernement sortant.


Il n'y a pas de parlement, on comprend mal que le gouvernement d'Ariel Henry qui n'avait pas fait cet exercice avant de prendre fonction oblige une structure d'exception et de compromis à s'y soumettre. C'est encore un aspect fort de la culture orale d'Haïti : ''Quand Bouki veut jouer à la Malice''. Un gouvernement pendant environ 30 mois n'a rien fait pour organiser les élections veut aujourd'hui imposer sa loi et prendre la place du Pouvoir législatif. Quelle histoire !


Tout compte fait le pays attend encore une sortie de crise, l'insécurité alimentaire augmente avec 6 millions d'haïtiens mencés par la famine; le gouvernement sortant attend des primes de sortie. La Maison Blanche salue la publication du décret portant création du CP et le Président Biden a débloqué 60 millions de dollars pour faciliter le délpoiement de la force multinationale de support à la sécurité en Haïti. on attend les prochaines heures pour connaitre la fin de l'histoire. Mais quelle histoire !


Eddy Trofort





93 vues0 commentaire

Commentaires


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page