top of page

Haïti-Guadeloupe : Décès ce mardi de l’écrivaine guadeloupéenne et professeure de littérature Maryse Condé, à 90 ans 



Décès de l’auteure guadeloupéenne de renom, Maryse Condé. Elle laisse une empreinte significative dans le monde littéraire et francophone. Ses œuvres continueront d’inspirer les générations futures. Marise Liliane Appoline Boucolon née le 11 février 1934 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'hôpital d'Apt (Vaucluse), où elle s'est éteinte dans son sommeil, a confié  son mari, Richard Philcox. Professeure de littérature et écrivaine guadeloupéenne d’expression française. Elle se revendique de l’indépendantisme guadeloupéen et a laissé une œuvre conséquente de renommée mondiale.


Cette grande dame de littérature a écrit plusieurs livres qui explorent les thèmes de la culture, de l’histoire et de l’identité. Deux de ses œuvres sont liées à Haïti. Il s’agit de : “En attendant la montée des eaux”,  dans ce roman, elle a parlé de  Babakar, un médecin vivant en Guadeloupe. Sa vie solitaire est bouleversée lorsqu’il rencontre Anaïs, une petite fille haïtienne orpheline. Babakar décide de partir à la recherche de la famille d’Anaïs et découvre des liens profonds entre leurs histoires. Ce livre explore les thèmes du déracinement, de l’exil et de la quête d’identité, tout en plongeant dans l’histoire d’Haïti et de la Guadeloupe. Le deuxième livre, “Haïti chérie”: Ce livre, adapté aux enfants, est une histoire de littérature africaine centrée sur Haïti. L’auteure y a exploré les réalités de ce pays à travers les yeux d’une jeune fille nommée Rose-Aimée. La pauvreté, la famille et la quête de sens sont au cœur de ce récit.


Maryse Condé est surtout connue pour son roman Ségou (1984-1985), un récit historique en deux tomes qui retrace la chute du royaume bambara de Ségou à travers le destin de trois frères. Ce roman a été publié dans le contexte de l’« effet Racines », faisant écho au célèbre roman d’Alex Haley adapté pour la télévision quelques années plus tôt. En Guadeloupe et en Martinique, elle est également associée à des œuvres telles que Traversée de la mangrove et La Vie sans fards, un roman autobiographique1. Avant d’être reconnue comme romancière, Maryse Condé a d’abord été dramaturge. Elle a aussi écrit des romans pour adolescents, notamment dans la revue « Je bouquine ». En tant que journaliste culturelle, elle a travaillé à la BBC et à Radio France internationale (RFI).Fondatrice du Centre des études françaises et francophones au sein de l’université Columbia aux États-Unis, elle a contribué à faire connaître la littérature francophone dans ce pays.  

 

Yves Paul LEANDRE 

392 vues0 commentaire

留言


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page