top of page

Haïti-Caricom : Nouvel échec des discussions entre les acteurs haïtiens, le PM Henry insatisfait

La délégation de la Caricom qui a séjourné en Haïti du 6 au 14 décembre repart les mains vides après 7 jours d'intenses négociations entre les acteurs de la crise haïtienne sans pouvoir les aider à trouver un accord. Malgré les discussions engagées et des séances plénières tenues à l’hôtel Montana, chacun des groupes était sur la corde raide, que ce soient les représentants de l'Accord 21 décembre, de la déclaration de Kingston et des non-alignés n’entendaient lâcher prise.


Le Groupe des Éminentes Personnalités de la Caricom (GEP) échoue une nouvelle fois et menacent de ne plus revenir en Haïti. Selon les membres du GEP,  pour y revenir, les acteurs doivent être clairs sur une position commune. Le Premier ministre Ariel Henry, qui a participé à la rencontre, dit constaté l'échec des négociations et se met disponible pour continuer le dialogue. Les délégués du MOPOD et de l'Accord de Montana ont brillé par leur absence. Le nœud gordien est la mise en place d’un Conseil de Transition de 5 membres exerçant toutes les attributions présidentielles et la nomination d’un nouveau PM, c’est en substance la proposition faite par le Groupe de Kingston lundi, qui n'a pas trouvé l'adhésion des autres membres de l'Accord 21 décembre et des non –alignés  


Pour Dr Emmanuel Ménard, les ambitions politiques ont vaincu la raison et le patriotisme. La posture raide de ses camarades l’a totalement déçu. Personne n'a eu le sens de l'urgence ni de l'histoire. Le Dirigeant du Parti Force Louverturienne Réformiste, déclare que le peuple va payer au prix fort l'intransigeance et une solution viendra d'outre-mer sans doute, car la situation d'Haïti met en péril la sécurité régionale, constate-t-il.   


Devant cette situation, c’est la population qui en paie les frais, car la solution est loin d’être certaine. Entretemps, les bandits sans feu ni lieu de tout poil et de tout acabit continuent d'occuper certains espaces qu'ils prennent en otage, opérant jour et nuit en toute quiétude. Une année difficile qui se termine sans aucune lueur d'espoir.

 

Yves Paul LEANDRE

55 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page