top of page

Des ex-officiels haïtiens sont désormais interdits d’entrée en République Dominicaine

La décision a été prise ce dimanche, par le président dominicain Luis Abinader, rapportent les journaux dominicains. Cette liste contient des anciens officiels haïtiens et aussi des chefs de bandes armées opérant à Port-au-Prince.


Des anciens dignitaires déjà sanctionnés par le Canada et les États-Unis, sont désormais interdits d’entrée en République voisine. Les étrangers constituant une menace pour les intérêts et les institutions de la République ne sont autorisés à fouler le territoire national, informe un communiqué présidentiel.


Dans cette note, il indique que suivant l'article 128, chiffre 1, littéral 1, de la Constitution dominicaine, le Président de la République, Luis Abinader en l'occurrence, est habilité, en sa qualité de chef de l'État, à interdire, lorsque cela convient à l'intérêt public, l'entrée des étrangers sur le territoire national; et qu'à cause de cela, la loi no. 285-04, Général des Migrations, et son Règlement d'Application, prévu par le Décret n. 631-11, permettent d'empêcher l'entrée sur le territoire national des étrangers ayant un casier judiciaire ou qui, de l'avis des autorités compétentes, constituent une menace quelconque contre la sécurité nationale et les intérêts de la République.


Sur cette liste figurent : 1° Youri Latortue ; (2) Gracia Delva ; (3) Liszt Quitel; (4) Rodolphe Jaar ; (5) Bredy Charlotte; (6) Kesner Normil ; (7) Evans-Paul ; (8) Assad Volcy ; (9) Jean Tholbert Alexis ; (10) Victor Propane; (11) Laurent Salvador Lamothe ; (12) Richard Lénine Hervé Fourcand ; (13) Rony Célestin; (14) Gary Bodeau; (15) Espérance Pierre; (16) Charles Kiko Saint-Rémy ; (17) Chérif Abdallah ; (18) Arnel Bélizaire ; (19) Salim Succar; (20) Reynold Deb ; (21) Nenel Cassy : (22) Berto Dorcé ; (23) Antonio Cheramy (a) Don Kato; (24) Steve Khawley; (25) Franz Cole; (26) Jean Mardoché Vil ; (27) Fritz Désir; (28) Dieune Day; (29) Romel Bell; (30) Wakin Pierre; (31) Jhonson André (a) Izo; (32) Manuel Saloman (a) Manno; (33) Joselito Petit-Homme (a) Ti Makak; (34) Carlo Petit-Homme (a) Ti Makak; (35) Elan Luckson; (36) Jermaine Stephenson (a) Gaspiyay; (37) Albert Stevenson (a) Djouma; (38) Julmé Ernst (a) Ti Greg : (39) Woodley Etheart (a) Sonson La Familia.


Après le Canada et les Etats-Unis, c'est la République dominicaine qui a emboîté le pas en sanctionnant les ex-officiels haïtiens et des chefs de bandes armées. Signalons que cette mesure est prise quelques jours après le passage météore de la sous-secrétaire d'État américaine, Wendy Sherman qui a eu à exprimer l'inquiétude des États-Unis face à la situation d'insécurité en Haïti.


Yves Paul LEANDRE

HPN

1 884 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page