top of page

Politique : Claude Joseph dénonce la "chasse collective" des haïtiens en République Dominicaine



L'ancien premier ministre Claude Joseph dénonce, au Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, une "chasse collective" contre les ressortissants haïtiens en République Dominicaine.

Port-au-Prince, le 16 novembre 2022. L’ancien Premier ministre haïtien Claude Josepha a dénoncé au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme la « chasse collective » commise contre les Haïtiens en République Dominicaine.


Il a, dans un communiqué, souligné que cette « chasse » qui existait déjà, s’est intensifiée.

« Chaque jour, ecrit-il, des centaines d’haïtiens sont systématiquement suivis, illégalement arrêtés, détenus arbitrairement et sauvagement renvoyés à des points officiels et non officiels ».


Il ajoute que les rapatriements ne permettent pas aux ressortissants haïtiens de récupérer leurs biens et parfois, déplore-t-il, ces retours forcés « se font au prix de la séparation des parents de leurs enfants mineurs ».


Il souligne également que les rapatriements se font sans examen de la situation particulière de chacune des personnes touchées.


Claude Joseph a adressé cette correspondance au Haut-commissaire de l'ONU aux droits humains, Volker Türk, qui, la semaine dernière, avait appelé les autorités dominicaines à mettre fin aux expulsions « forcées » des haïtien.


Il avait évoqué la violence armée « incessante » et des violations « systématiques » des droits de l’homme qui ne permettent pas un retour sûr, digne et durable.


Le président dominicain Luis Abinader avait qualifié d'"inacceptable et irresponsable » la demande du haut-commissaire des Nations Unies (ONU).


Le chef de l'état de la partie est de l'île d'Haïti a fait savoir que les expulsions se poursuivraient et augmenteraient; et il est passé de la parole aux actes.

DO/HPN

2 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page