top of page

Police: Deuil au sein de l'UTAG: 3 de ses agents sont tués lors d'une embuscade à Delmas18, le CPT réagit



Les bandits regroupés au sein de l'Organisation Viv ansanm (Vivre ensemble), ont fait pleurer l'institution policière. Toutes ses interventions sont soldées par un échec malgré leur bonne foi d'aider à la stabilité de la région métropolitaine. 


Fermetus Emelin, Clovis Peterson et Piton Wilkens Jean Junior, sont les noms des 3 policiers faisant partie de l'UTAG qui ont été tués ce dimanche à Delmas 18 par des bandits armés. Le  Synapoha qui a confirmé la nouvelle, a précisé qu'un policier a été blessé et un blindé incendié par les malfrats. Jimmy Chérizier et son équipe ne chôment pas. La police nationale d'Haïti devient la cible des bandits en dépit des matériels et équipements offerts gratuitement à la PNH, par le gouvernement américain.


De janvier à nos jours, la Direction nationale d'Haïti dénombre plus d'une vingtaine de policiers au cours de l'année 2024.


Dans un communiqué publié dimanche soir par le Conseil présidentiel de transition(CPT), il a été confirmé que 3 agents de l'UTAG sont morts, après avoir été pris dans une embuscade dans le quartier de Delmas 18, Sans fil. Le conseil présente ses condoléances aux familles des victimes, et aux collègues policiers. Dans cette note, le CPT renouvelle sa détermination à renforcer la capacité opérationnelle de la PNH sur le terrain.


Entretemps, les troupes kenyanes seront déployées en Haïti dans les deux prochaines semaines a déclaré ce dimanche, le Président Williams Ruto  lors d’une cérémonie religieuse.


Depuis le drame du 12 mars 2021, où 6 policiers avaient été tués par le gang "5 Segonn" au Village de Dieu, ce genre d'humiliation est devenu familier sans susciter aucune réaction sérieuse de l'institution policière. Qu'en sera-t-il aujourd'hui?



Yves Paul LEANDRE 

42 vues0 commentaire

Mga Komento


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page