top of page

Mort du président iranien : des scènes de joie dans certains quartiers de Téhéran



Le président iranien Ebrahim Raïssi et son ministre des Affaires étrangères sont morts dans un accident d'hélicoptère dans le nord-ouest de l'Iran, a annoncé lundi 20 mai le gouvernement de ce pays, poids lourd du Moyen-Orient. Le décryptage de Mariam Pirzadeh, rédactrice en chef à France 24 et ancienne correspondante en Iran.


L’ayatollah Ali Khamenei, le Guide suprême, a appelé dimanche « le peuple iranien » à « ne pas s’inquiéter » car « il n’y aura pas de perturbation dans l’administration du pays ». Mais l’heure n’est pas à la tristesse pour tous les Iraniens.


La nouvelle a en effet été accueillie avec une grande joie, notamment par des femmes qui subissent la politique religieuse stricte de la charia imposée par le gouvernement. Sur les réseaux sociaux, des vidéos ont été partagées pour fêter la mort de celui surnommé le « Boucher de Téhéran ».


Les secours iraniens ont récupéré les corps du président et des autres passagers dont le ministre des affaires étrangères iranien et le gouverneur de la région de l’Azerbaïdjan oriental. L'Iran a décrété cinq jours de deuil national. Ebrahim Raïssi était un religieux ultra conservateur, l’un des favoris pour succéder au guide suprême Ali Khamenei, celui qui détient les rênes du pays.


HPN


14 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page