top of page

Haiti : Vive inquiétude du RNDDH face à la recrudescence des actes de banditisme



Le Réseau national de défense des droits humains se dit préoccupé face à la recrudescence des actes attentatoires aux vies et aux biens de la population où du 1er mai au 12 juillet 2023, au moins quarante cas d’enlèvements, 75 assassinats et plusieurs cas de tentatives d’assassinat ont été enregistrés.

Plus d’un ont pu constater que depuis la baisse du mouvement populaire débuté en avril dernier, les gangs armés ont repris service presque sur tout le territoire national notamment dans la région métropolitaine de Port au Prince.


Dans ce rapport de cinq pages publié, ce jeudi 13 juillet, le RNDDH dit avoir répertorié au moins quarante (40) cas d’enlèvements durant ces trois derniers mois. Parmi ces cas, le RNDDH a cité, le double kidnapping en espace d’une semaine contre la journaliste Marie Lucie Bonhomme et son époux Pierre Louis Opont qui est toujours aux mains de ses ravisseurs.


Ensuite, le cas du directeur régional Nord de l’APN, Pierre Richard Joseph qui a recouvré sa liberté contre rançons le weekend dernier ainsi que l’enlèvement de trois individus dont un médecin, le 6 juillet dernier à Delmas 48.


L’organisation de défense des droits humains a répertorié également soixante-quinze (75) cas d’assassinats et tentatives d’assassinats. Parmi les victimes, on retrouve notamment les policiers Emmanuel Derilien, assassiné à Saint-Louis du Nord par des membres de la population et l’agent 3 Roberto Charleston, affecté à l’UDMO, assassiné le 1e mai dernier par des bandits armés à Source Matelas sur la nationale numéro 1.


Le RNDDH a dénombré aussi, au cours de la même période treize (13) fusillades dont sept (7) dans la commune de la Croix des Bouquet, sans compter plusieurs attaques armées.


L’organisation dit également condamner la puissance chaque jour augmentée du caïd Vitelhomme Innocent et de son gang Kraze Baryè auxquels, « la PNH a délibérément laissé le contrôle des communes de la Croix-des-Bouquets, de Delmas, de Pétion-Ville et de Tabarre». Il appelle les autorités concernées à mettre fin à la protection des bandits notoires afin de rétablir la paix et la sécurité dans le pays.


Léon Kersivil

24 vues0 commentaire

コメント


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page