top of page

Haiti : Les autorités multiplient les visites, les citoyens attendent des actions concrètes




Au cours de cette semaine, les membres du Conseil présidentiel de Transition ainsi que le premier ministre Garry Conille ont multiplié les rencontres et les visites dans les institutions stratégiques, les citoyens eux, réclament des actions concrètes notamment dans le cadre de la lutte contre l’insécurité.


Le premier ministre Garry Conille a notamment visité l’Hôpital de l’Université d'État d’Haïti ainsi que l’Office Nationale d’Identification (ONI) mardi.


A l’HUEH, que la police affirme avoir repris aux mains des bandits l’ayant occupé pendant plusieurs semaines en dépit de sa proximité avec le palais national, Garry Conille voulait voir l’état des lieux dans la perspective de la reprise des activités au niveau du plus grand centre carcéral public du pays.


A l’ONI, sa visite participait des préparatifs au lancement du processus électoral.


Pour sa part, le conseiller-président Dr Louis Gérald Gilles se trouvait avec Garry Conille à l’hôpital Général comme celui qui tient les rênes du secteur de la santé du CPT.


Le conseiller-président Lesly Voltaire, ingénieur de formation, a, lui, visité le même jour l’entreprise E-Power qui fournit 30 MW d’électricité à l’Ed’H (Electricité d’Haïti), institution qu’il a aussi visitée.


Des instructions seront passées au ministre des travaux publics, l’ingénieur Hosty Raphael pour qu’il continue à identifier les problèmes auxquels fait face l’Ed’H, annonce l’ingénieur Voltaire, rappelant qu’il n’y a pas de développement sans électricité.


Ce mercredi, c’est au tour du conseiller-président Fritz Alphonse Jean, de rendre visite à plusieurs institutions. Il s’est d’abord rendu dans un bureau de la Banque Centrale à Delmas 60 avant de se rendre au bureau de l’ULCC (Unité de Lutte Contre la Corruption).


Cependant, plusieurs citoyens demandent aux dirigeants « d’atterrir », de poser des actions concrètes, notamment dans le cadre de la lutte contre l’insécurité.


En conférence de presse ce mercredi, Esaïe Beauchard de la structure dénommée « Regroupement des organisations socio-politiques de l’opposition (ROSPO), ne va pas par quatre chemins.


Il demande aux dirigeants d’agir, de poser des actes concrets et rappelle au premier ministre Garry Conille qu’il n’est pas un candidat en campagne électorale.


L’ancien agent intérimaire à la mairie de Cité Soleil soutient la nécessité de rétablir la sécurité sur l’ensemble du territoire. Il faut diminuer les prix des produits de première nécessité et du carburant, a-t-il martelé.


DO/HPN

44 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page