top of page

Haiti-Formation du gouvernement : Garry Conille critiqué pour certains de ses choix




Le premier ministre Garry Conille continue d’essuyer des critiques pour le choix de certains de ses collaborateurs dont des membres de son gouvernement.

Les premières critiques sont venues pour le choix du ministre de la santé publique, le docteur Georges Fils Brignol. Si ce dernier n’a pas été directement désigné par le chef du gouvernement, mais c’est lui qui l’a nommé et il aurait dû exiger qu’ils cochent toutes les cases, estime plus d’un.

Les critiques viennent, pas seulement pour son jeune âge, 38 ans, mais pour le fait qu’il n’aurait pas encore décroché son diplôme de docteur en médecine.

« C’est à cause de l’insécurité qu’il n’a pas pu récupérer son diplôme à la faculté », avait indiqué l’ancien sénateur Sorel Jacinthe de l’accord du 21 décembre qui l’avait désigné au gouvernement.

Nous savons aussi que le docteur Brignol a décroché un diplôme en management et gestion des systèmes de santé après avoir suivi un programme d’études spécialisées de l’Université de Montréal.

Le docteur Harrison Ernest trouve ironique que quelqu’un qui n’a pas encore de diplôme de docteur en médecine parce qu’il n’aurait pas fourni le travail scientifique (soutenance de mémoire de sortie) signe les diplômes de docteur en médecine pour d’autres citoyens.

Le docteur Conille est également critiqué pour avoir choisi le ministre de l’éducation du gouvernement sortant, Nesmy Manigat, comme son chef de cabinet, avec rang de ministre.

Le président du New England Human Rights Organization (NEHRO), Josué Renaud, est contre ce choix, soulignant qu’il n’a pas obtenu décharge alors qu’il faisait l’objet de soupçons de corruption.

De plus, le militant des droits humains dénonce une velléité du chef du gouvernement de nommer, de concert avec le conseil présidentiel, l’ancien directeur général de la police, Normil Rameau à la tête de l’institution policière.

Il n’a pas laissé de bons souvenirs lors de son premier passage à la tête de la police et le premier ministre Joseph Jouthe l’avait même qualifié d’incompétent, fait remarquer M. Renaud.


DO/HPN

85 vues0 commentaire

Comentarios


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page