top of page

Haiti-Crise : Situation très tendue à Port-au-Prince à l'approche du 7 février

Dernière mise à jour : 8 févr.



La situation est extrêmement tendue dans la région métropolitaine à l'approche de la date du 7 février date à laquelle le Premier ministre devrait plier bagage selon l'accord du 21 décembre 2021. Le Gouvernement et certains alliés restent accrocher à l'idée d'une continuité dans la gouvernance du pays.


Des tirs à l'arme automatique sont entendus dans la commune de Pétion Ville où le chef des rebelles Guy Philippe a été remarqué ce matin. Des hommes de la Brigade de surveillance des aires protégées (BSAP) sont également présents dans les environs de Pétion Ville selon des sources concordantes. Des organisations sociopolitiques crient à la démission de Dr. Ariel Henry, chef du Gouvernement et nommé 48 heures avant l'assassinat du Président Jovenel Moïse.


Ces organisations reprochent au Neurologue de n'avoir rien fait pendant les 30 mois passés au pouvoir pour combattre les gangs armés qui terrorisent la population. Le gouvernement dirigé par Dr Ariel Henry et soutenu par l'International devrait organiser les élections et remettre le Pouvoir à un gouvernement légitime et constitutionnel issu des scrutins. Au contraire, la situation s'est dégradée avec la montée en puissane des bandits armés dans la région métropolitaine.


La nuit du 6 au 7 Février s'annonce longue pour les résidents de la région métropolitaine. Déjà, le leader de Pitit Desalin est sauvé de justesse d'une tentative d'assassinat ce mardi après midi dans la zone de Pétion Ville et son chauffeur de moto a été de deux balles selon les journalistes sur place. Me André Michel de SDP, un allié du pouvoir, avait annoncé une nuit calme et paisible parlant de la date du 7 Février. L'arrivée de Guy Philippe dans la Capitale haitienne laisse présager le contraire.


HPN

37 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page