top of page

Haiti-Crise : L’Administration américaine contre toute idée d’envoyer des soldats américains en Haïti



La Maison Blanche ne compte pas envoyer des troupes américaines en Haïti pour faire face à la situation actuelle rapporte le journal floridien Miami Herald, citant un responsable du Conseil National de Sécurité de la Maison Blanche. Joe Biden n'entend pas céder à l'appel des haïtiens alors que la crise s'envenime.


Cette décision survient après 72 heures de communication effrénée entre les diplomates américains et haïtiens, qui ont évoqué la perspective d'un déploiement d'urgence des forces spéciales américaines pour répondre à la crise, craignant qu'une mission de sécurité internationale planifiée de longue date, et dirigée par le Kenya, peut ne pas être prêt à se déployer à temps pour répondre.


Entre temps à Port-au-Prince, Les gangs armés réunis sous le label de " Vivre ensemble " mènent ces derniers jours des attaques ciblées contre le principal port maritime, la prison civile de Port-au-Prince, et l'aéroport international Toussaint Louverture.


« Les États-Unis n'enverront pas de troupes américaines en Haïti pour soutenir les opérations de sécurité de la police nationale haïtienne », a fait savoir ce responsable du Conseil national de sécurité.


« Nous mobilisons de toute urgence tout le soutien que nous pouvons et la communauté internationale est mobilisée en ce sens , pour aider à rétablir la sécurité dans l'intérêt de la population. Cet officiel informe que la Maison Blanche s’efforce d’accélérer le déploiement de la force dirigée par le Kenya.


« Nous travaillons avec des partenaires internationaux pour fournir un soutien immédiat à la police nationale haïtienne et accélérer le déploiement de la mission multinationale de soutien à la sécurité qui aidera à rétablir la sécurité de toute urgence. La violence ne sert qu’à retarder une transition démocratique tout en détruisant et bouleversant la vie de milliers de personnes", a martelé ce haut cadre américain.


Par ailleurs, l'ex-ambassadeur américain en Haïti, James Foley insiste pour l’envoi d’une force limitée à Port-au-Prince de façon à éviter une faillite totale de l’Etat haïtien.


Yves Paul LEANDRE

60 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page