top of page

Haiti-Coopération: Le Japon contribue aux efforts de l'OEA pour le renfoncement du droit à l'identité en Haïti



L'Organisation des États américains (OEA) et le gouvernement du Japon ont conclu un accord vendredi, dans le cadre d'un partenariat visant à renforcer les capacités de l'Office national d'identification d'Haïti (ONI), grâce à une contribution substantielle du gouvernement japonais au projet mis en place par l’OEA. De cette coopération, le Japon entend rejoindre l'engagement historique de l'OEA au support d’un système d'identification en Haïti, engagement qui a débuté en 2005, avec le soutien pour l'introduction d’une carte d'identification nationale. La cérémonie de protocole d'accord a été faite au siège de l'institution, en présence notamment du Secrétaire général Luis Almagro et du Représentant permanent d'Haïti à l'OEA, M. Léon Charles et le Représentant permanent du Japon a l'OEA, Koichi Ai. Dans son discours de circonstance, M. Koichi Ai, a déclaré : '' Lorsque le grand tremblement de terre de l’est du Japon s’est produit en 2011, l’ambassade d’Haïti au Japon a participé à des activités de volontariat dans les zones touchées. C'est dans le besoin, qu'on recconait les vrais amis, a t-il indiqué.


Nous sommes très heureux de pouvoir soutenir notre ami des Caraïbes, Haïti, cette fois-ci " Face à l’incertitude croissante dans le monde et à la mise en péril des valeurs fondamentales de la démocratie et de l’État de droit, les efforts déployés par l’OEA pour promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, la sécurité et le développement dans les Amériques sont plus importants que jamais. Le Japon reste déterminé à coopérer avec l’OEA au mieux de ses capacités », a-t-il ajouté. Quant au Secrétaire général de l'OEA, son institution est profondément reconnaissante au gouvernement et au peuple japonais pour ce don généreux et leur soutien indéfectible à Haïti.


Ce projet a commencé avec une contribution de l’USAID et aujourd’hui, la contribution du Japon sera d’autant plus importante que la carte d’identité nationale d’Haïti est également cruciale pour l’exercice des droits économiques, sociaux et politiques des Haïtiens, a fait savoir Luis Almagro. Le Représentant permanent d'Haïti, a, quant à lui, remercié l'OEA et le Japon et a affirmé que l’identification des citoyens, reste l’un des principaux défis auxquels l’État haïtien est confronté. Les autorités en sont conscientes et s’efforcent d’apporter des réponses définitives.


Tout soutien extérieur est un pas crucial dans la bonne direction. Au nom du gouvernement haïtien, je tiens à exprimer ma gratitude au gouvernement japonais pour sa généreuse contribution à l’appui du travail du Bureau national d’identification, a déclaré Léon Charles. L'OEA a également contribué à la mise en place de l'ONI et de 141 bureaux d'enregistrement répartis sur l'ensemble du territoire haïtien, elle a aidé à gérer la base de données et à mettre à jour, les listes électorales pour cinq élections, à positionner la carte d'identité comme le document requis non seulement pour voter, mais aussi pour accéder aux services et programmes publics, ainsi que pour les transactions administratives et commerciales quotidiennes des citoyens ; de même elle a formé plus de 2 000 opérateurs, coordonnateurs et membres du personnel de gestion de l'ONI. 


Yves Paul LEANDRE 

53 vues0 commentaire

Commentaires


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page