top of page

Haïti-Violence scolaire : Le MENFP annule le Permis de diriger des responsables de l’école Georges Sylvain de Saint-Marc

Dernière mise à jour : 23 mai


Par Alix Laroche


Suite au visionnement de la vidéo choquante et terrifiante qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux, montrant le comportement de bourreau d’un responsable d’école vis-à-vis d’une élève, le ministère de l’Éducation nationale, après le rapport des autorités de la Direction départementale d’éducation de l’Artibonite, a suspendu, pour actes de violence, le Permis de plusieurs responsables de l’école Georges Sylvain, située à Saint-Marc, plus précisément dans la localité de Frescinau, a appris HPN dans un communiqué du ministère, publié en date du mardi 21 mai 2024.

 

Ces dirigeants de l’institution scolaire Georges Sylvain, dont les Permis de diriger ont été suspendus, répondent au nom de : Clément Geffrard Lanier, directeur administratif de cet établissement, suite à ses actes de « violence grave », écrit le MENFP, commis, le lundi 20 mai en cours, sur la personne de cette élève du secondaire 2 de ladite école.

D’après le ministère, le comportement de ce directeur, ne respecte nullement aucun principe en ce qui concerne l’école, ni les énoncés relatifs aux règlements légaux liés à la prohibition des châtiments corporels au sein de l’école.

 

Le ministère a procédé aussi à la suspension du Permis de diriger de M. Félix Estimé, directeur principal de l’école Georges Sylvain.

 

Tout en indiquant qu’il travaille sur ce cas de concert avec les autorités du ministère de la Justice, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), a réaffirmé sa détermination de combattre les actes de violence sur toutes leurs formes au sein de l’école haïtienne.

 

Le ministère en a donc profité de l’occasion pour rappeler que l’école reste et demeure un espace où les élèves doivent apprendre à vivre dans le respect mutuel en toute dignité.

 

Ainsi, dans le cadre de ses efforts visant à garantir de jour en jour le bien-être scolaire, le MENFP a promis de fournir des encadrements psychologiques nécessaires à cette élève victime de violence verbale et physique de la part de ce directeur, afin d’éviter tous les dégâts possibles dans son parcours scolaire, peut-on lire dans le communiqué.


Suivant les témoignages de la jeune fille victime aux micros des membres de la presse, une affaire de journée de mer serait à la base de ce problème entre elle et ces responsables de l'école.

 

Le ministère en appelle les parents notamment à la vigilance en vue d’éradiquer les actes de violence dans nos institutions scolaires. 31 26 75 19/47 20 43 75 : ce sont ces numéros de téléphone que communique le ministère de l’Éducation nationale, en cas d’un quelconque constat d’actes de violence dans une école.

 

Rappelons que le MENFP avait récemment pris cette même décision de révocation du Permis de diriger et du Permis d’enseigner de M. Anébert Joseph dans le département du Nord-Est, pour cette même attitude violente vis-à-vis d’une écolière en quête du pain de l’instruction.

 

Alix Laroche/HPN

80 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page