top of page

Haïti-Trafic d'armes: La DCPJ souhaite un mandat contre l'ex-ministre de la Justice, Bertho Dorcé




Selon un article du journal Le Nouvelliste paru en date du mercredi 5 avril en cours, relayé par des stations de radio de la capitale et sur les réseaux sociaux, la Direction centrale de la police judiciaire a, dans un rapport, souhaité que le juge d'instruction, Walther Wesser Voltaire émette un mandat d'arrêt contre l'ex-ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Bertho Dorcé pour son implication présumée dans la cargaison illégale d'armes et de munitions interceptée au Port de Port-de-Paix le 1er juillet 2022.

Suivant les informations, Me Bertho Dorcé ex-membre du gouvernement dirigé par le Dr Ariel Henry depuis environ 21 mois, est inculpé pour forfaiture, trafic d'influence et association de malfaiteurs, dans le cadre de l'enquête sur l'importation illégale d'armes à feu et de munitions transportées par le bateau shipping assurant le trajet États-Unis d'Amérique/Haïti dénommé : Miss Lilie dont l'interception a eu lieu, rappelons-le, le 1er juillet 2022, dans la rade de Port-de-Paix (Nord-Ouest).


Deux autres suspects dans le cadre de cette affaire, ont été également épinglés dans le rapport de police. Il s'agit de Jonas Georges et de Fritz Jean Relus, lesquels, a précisé la DCPJ, ont été libérés de façon spectaculaire par le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix à l'époque, Me Michelet Virgile, incarcéré actuellement dans le cadre de ce dossier.

Selon le quotidien centenaire Le Nouvelliste, les enquêteurs du Bureau des affaires financières et économiques (BAFE) de la DCPJ, ont informé qu'il y a évidence d'existence de communication téléphonique entre Me Bertho Dorcé, alors titulaire du MJSP et le commissaire du gouvernement, Me Michelet Virgile avant, pendant et après l'arrivée du bateau Miss Lilie et après la libération sous l'ordre de ce dernier, le 6 juillet 2022, des deux suspects cités plus haut qui étaient pourtant placés en garde-à-vue au commissariat de Port-de-Paix.


Le rapport de police cité par Le Nouvelliste a révélé plus loin, que des échanges téléphoniques ont également été détectés entre l’ex ministre Bertho Dorcé et le commissaire du gouvernement Virgile pendant que celui-ci se trouve derrière les barreaux.


AL/HPN

15 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page