top of page

Haïti-Société : "Rasin Rekonsilyasyon", un espace pour donner voix aux jeunes et aux femmes des zones de violences

Renforcer les liens entre des personnes issues des zones touchées par la violence de ces dernières années notamment celles des quartiers du Bel-Air, de la rue Saint Martin, de Cité Soleil et de la Saline, tel fut le but visé par le festival Memwa pou Lapè sous le label "Rasin Rekonsilyasyon" qui a drainé des dizaines de gens à Henfrasa le samedi 30 et dimanche 31 avril 2024, a appris la rédaction de Haiti Press Network (HPN).


Par le cinéma, les jeux cérébraux,  des prestations musicales et théâtrales le grand public composé de jeunes et des femmes en majeure partie des zones où la violence sous toutes ses formes prend de l'ampleur s'est exprimé sur la dure réalité quotidienne de la population civile des quartiers contrôlés par les gangs. Leur histoire, leurs idées et leurs consciences de la violence en faisant des propositions concrètes sur la manière de construire durablement la paix ont constitué le nœud de ces échanges lors du festival Memwa pou Lapè.


Rasin Rekonsilyasyon Memwa pou Lapè a construit également un grand espace de mémoire en l'honneur de nombreuses victimes des violences.


Pour Béatrice Armada Manager du projet Fanm Djanm à Concern WolrdWide,  les jeunes et les femmes des quartiers difficiles subissant la violence ont pu grâce à ce projet se structurer comme acteurs sociaux. Ainsi, une troupe de théâtre TEFADMA est créée, un Comité Consultatif Jeunes (CCJ) institué dans le but de créer une sorte de guérison collective par le pardon, soutient Béatrice Armada.


Concern WolrdWide et Nègès Mawon ont collaboré à l'exécution du projet Fanm Djanm sous le financement Fonds des Nations-Unies pour la Paix (PBF).


GL/HPN

41 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page