top of page

Haïti-Société: Dr Jean Casimir, lauréat Prix Frantz Fanon pour “L’histoire décoloniale des Haïtiens"

 

Notre compatriote Dr Jean Casimir est récompensé pour son ouvrage titré “L’histoire décoloniale des Haïtiens, du traité de Ryswick à l’occupation américaine (1697-1915)". Le prix lui sera remis le 1er avril prochain, à Sainte Croix par l’Association Philosophique Caribéenne.Ce livre publié en 2018 par L’Imprimeur et préfacé par Walter Mignolo, un chercheur du courant décolonial et postfacé par le feu Michel Hector, ancien Président de la Societe d'histoire, de géographie et de géologie d'Haïti, offre des pistes pour penser une société haïtienne dans laquelle toutes les catégories sociales ont leur place, sont valorisées et sont écoutées. À travers les dix chapitres de l’ouvrage,l’auteur propose une méthodologie et une épistémologie historique originale pour étudier une tranche de l’histoire des Haïtiens.nes, allant du Traité de Ryswick (1697) qui officialise l’installation de l’administration française dans la partie Ouest de l’ile de Saint-Domingue, aujourd’hui Haïti, jusqu’à la première occupation d’Haïti (1915). Cette approche lui permet de mettre en évidence l’autonomie des forces populaires haïtiennes et la continuité de leur lutte du monde colonial au monde indépendant, selon Dre Thamara Labossière. L'ouvrage de Jean Casimir montre comment le peuple haïtien a réinventé sa vie selon ses propres codes, dans une société qui foule ses droits au pied et réduit sa voix au silence. Le sociologue s’appuie sur la trajectoire du « peuple souverain » pour participer à l’écriture d’une histoire inscrite dans le temps et les relations sociales entre les groupements et les membres de la société haïtienne. Il s’appuie sur des articles et ouvrages scientifiques, dont une historiographie française qui appréhende l’histoire d’Haïti suivant des lunettes occidentales, mais en propose une lecture originale, car il part d’un autre point de vue. Comme l’affirme Mignolo dans la quatrième de couverture du livre, il déplace la géographie du raisonnement, il met la focale sur le peuple souverain et non sur les Héros de l’Indépendance comme Toussaint Louverture, ou des chefs d’états haïtiens.

Dr Jean Casimir, sociologue ancien professeur à la Faculté des Sciences Humaines de l’Université d’État d’Haïti (UEH), ancien fonctionnaire du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et de la Commission Économique pour l’Amérique Latine et la Caraïbe (CEPALC), de 1970 à 1985, il a fait partie du Conseil Électoral Provisoire d’Haïti (1990-1991) et a représenté son pays comme Ambassadeur plénipotentiaire aux États-Unis d’Amérique et comme Représentant Permanent auprès de l’Organisation des États Américains (OEA) de 1991 à 1997. Professeur aux cours d’été du Collège universitaire Roosevelt de l’Université d’Utrecht, au Pays-Bas (2013), organisés en collaboration avec le Center for Global Studies and the Humanities de l’Université Duke aux États-Unis.


Yves Paul LEANDRE

16 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page