top of page

Haïti-Sécurité : Fin de la rencontre de planification de la Mission  multinationale d’appui à la sécurité



La rencontre de planification de la venue de la Mission  multinationale d’appui à la sécurité (MMAS) en Haïti qui s’est tenue à Washington les 12, 13 et 14 février 2024, a pris fin cet après-midi, a informé à HPN le Bureau de communication de la Primature.

 

Selon le rapport de la Primature,  le concept d’opération de la mission, la logistique, la conformité, la surveillance, les équipements qui seront nécessaires et les questions portant sur les droits humains ont été les principaux points discutés lors de ces réunions, auxquelles la délégation haïtienne dirigée par la ministre a.i. de la Justice et de la Sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé, a pris part.

 

Outre la ministre Emmelie Prophète Milcé, la délégation haïtienne était composée du directeur général de la Police nationale d’Haïti, Frantz Elbé, des Inspecteurs généraux Frédéric Leconte, Jackson Hilaire et Francène Moreau.

 

La délégation kényane qui a également participé à ces assises, était composée de 14 représentants du Gouvernement kényan et dirigée par le Deputy national security adviser, M. Joseph Boinnet, a-t-on informé.

 

Le Sous-Secrétaire d’Etat Brian Nicholls, les Assistants Sous Secrétaires d’État Barbara Feinstein, Todd Robinson ont chacun pris la parole lors de l’ouverture des travaux.

 

Les Assistants Secrétaires d’Etat Chris Landberg et Barbara Feinstein ont, quant à eux, participé à l’ensemble des réunions.

 

La Sous-Secrétaire d’État aux Affaires politiques, Madame Victoria Nuland,  a clôturé les sessions. Les participants ont fixé une date limite pour l’arrivée en Haïti de la mission d’appui à la Police nationale d’Haïti pour rétablir la sécurité.

 

Madame Nuland s’est informée de la progression des négociations politiques et du renforcement de la Police haïtienne, a indiqué le rapport de la Primature.

 

La session du 14 février était consacrée au document de protocole d’accord entre le Kenya et Haïti exigée par la Cour constitutionnelle du Kenya. Des discussions intenses ont eu lieu entre les deux délégations afin de le rendre conforme aux législations des deux pays.

 

Une décision définitive sur le texte devrait intervenir dès le début de la semaine prochaine ainsi que sa signature par les deux parties, conclut-on.

 

AL/HPN

 

35 vues0 commentaire

コメント


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page