top of page

Haïti: Reactions du Gouvernement et de l’International après l'Assassinat du Secrétaire du RDNP



Pour le Gouvernement, l’assassinat d’Eric Jean Baptiste plonge la nation haïtienne dans l’émoi. Le Premier ministre Ariel Henry, a, dans un tweet, condamné énergiquement ce crime odieux contre ce patriote, cet homme politique modéré et engagé pour le changement. Au nom du Gouvernement et du peuple haïtien, le Premier Ministre Ariel Henry présente sincères condoléances aux familles des victimes, au RDNP et à la classe politique, aujourd’hui révoltés par ce crime crapuleux.


Pour le Président du Sénat de la République, Joseph Lambert, c’est un coup dur pour la classe politique haïtienne. La Nation a perdu un vrai patriote, un homme au grand cœur et sincère qui aimait immensément son pays. Le Sénateur Lambert souhaite également des Sympathies à la famille et aux membres du RDNP.


Pour le Secrétaire Général de la Présidence d’Haïti, Dr Josué Pierre-Louis, Eric Jean Baptiste était un homme qui avait consacré sa vie à la défense de son pays.


« Je partage ce moment douloureux avec sa famille, ses amis, ses collaborateurs, et tous ceux qui sont affectés par ce deuil. Ce crime odieux ne doit pas rester impuni », a souligné Josué Pierre Louis.


Pour l’ancienne première Dame Martine Moïse : « Haïti se réveille une fois de trop sous le choc de l’assassinat de ses fils. Combien de cadavres devrons-nous compter pour freiner la gangrène de l’insécurité dans le pays ?, s’est interrogée la Veuve de Jovenel Moise.


Quant à l’ancien Président de la République, Michel Martelly, « Haïti perd un patriote convaincu et un homme politique modéré. »

Dr Claude Joseph, ancien Premier ministre, il affirme qu’Haïti a perdu un fils engagé, un fils authentique. Il condamne cet acte de toutes ses forces.

L’Ambassade des États-Unis d’Amérique dit condamner le meurtre brutal d'Eric Jean-Baptiste du RDNP. Elle offre ses condoléances aux proches du défunt. De même que l’Ambassade de France en Haïti, condamne avec énergie l'assassinat de M. Éric Jean-Baptiste, Secrétaire Général du RDNP. L'Ambassade envoie ses sympathies à la famille, aux amis et aux proches du défunt. Elle appelle les autorités haïtiennes à prendre les mesures nécessaires pour retrouver et punir les auteurs de ce crime ». Et l’Ambassadeur du Canada en Haïti, Sébastien Carrière rappelle que c’est une victime de trop de la crise sécuritaire et politique qui est en train de détruire le pays.


Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) condamne dans les termes les plus forts l’assassinat, d’Éric Jean Baptiste, Secrétaire Général du RDNP et de son garde du corps. M. Jean Baptiste était un homme politique engagé, au service de la consolidation de la démocratie et de l’état de droit en Haïti. Son meurtre constitue une attaque contre ces valeurs fondamentales. Il est impératif que les circonstances entourant sa mort soient éclaircies et que les auteurs de cet assassinat soient arrêtés et traduits en justice selon le BINUH.


Pour Cristobal Dupouy, Représentant spécial du Secrétaire Général de l’Organisation des États Américain (OEA) en Haïti : Eric Jean Baptiste était un patriote qui aimait son pays avant tout.


L’ancien candidat à la présidence, était en route pour rentrer chez lui, lorsque son véhicule a été attaqué par des individus armés à l’entrée de Laboule 12, le week end écoulé.

YPL/HPN

4 vues0 commentaire

Commentaires


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page