top of page

Haïti-RD: Chasse à l' homme contre 5 des 39 haïtiens interdits d'entrée en République dominicaine

La Direction de la migration dominicaine lance une opération chasse à l' homme contre 5 des 39 haïtiens interdits d'entrée en République dominicaine et qui seraient en terre voisine malgré la sanction.

Le directeur général de la Migration, Venancio Alcántara, a révélé ce dimanche que cette entité cherche en République dominicaine ces 5 ressortissants haïtiens se trouverant sur leur territoire national.

Alcántara, qui avait initialement déclaré qu'aucun de ces 39 étrangers ne se trouvait dans le pays, a déclaré qu'après un examen de la liste, ils avaient constaté que 5 d'entre eux pourraient dans le pays.

Le responsable a indiqué que la Migration dominicaine travaille d'arrache-pied dans les différents aéroports du pays et dans les postes migratoires.

"Nous travaillons à la révision de la liste des personnes qui ne peuvent pas entrer dans le pays, dans la mesure où nous avons déjà détecté 4 qui avaient un statut légal dans le pays, un a sa résidence annulée en 2018, il y en a trois qui ont quitté le pays. Nos informations révèlent qu'il y a cinq qui sont entrées dans le pays et nous sommes dans un processus d'enquête, les recherchant pour savoir où ils se trouvent », a déclaré Venancio Alcántara.

Les personnes dont l'entrée a été interdite, selon les informations des services de renseignement dominicain, ont eu des conflits avec le système judiciaire de leur pays, dans certains cas, et avec d'autres systèmes juridiques, en raison des problèmes liés au trafic d'armes, le soutien aux gangs criminels en Haïti, qui justifient la limitation de leur accès au territoire dominicain.


Le chef de l'Etat avait justifié ses actions en vertu des dispositions de l'article 128 de la Constitution, un texte qui l'autorise à interdire, lorsque cela arrange l'intérêt public, l'entrée des étrangers sur le territoire national.

Il est rappelé que la loi no. 285-04, général de la migration, et son règlement d'application, permettent d'empêcher l'entrée sur le territoire national des étrangers qui ont un casier judiciaire ou qui, de l'avis des autorités compétentes, constituent un type de menace contre la sécurité nationale et intérêts nationaux de la République.

De plus, la résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU qui impose un ensemble de sanctions appliquées aux citoyens haïtiens liées à la situation de violence et d'insécurité en Haïti est respectée.


La mesure établit que les autorités de migration, en application de l'article 15 de la loi générale sur la migration, no. 285-04, et son Règlement d'application no. 631-11, doit empêcher l'entrée sur le territoire national des personnes suivantes : Youri Latortue ; Gracia Delva, Liszt Quitel, Rodolphe Jaar, Bredy Charlot, Kesner Normil, Evans Paul, Assad Volcy, Jean Tholbert Alexis, Victor Prophane, Laurent Salvador Lamothe, Richard Lenine Hervé Fourcand, Rony Celestin, Gary Bodeau, Espérance Pierre, Charles Kiko Saint- Rémy, Sherif Abdallah, Arnel Belizaire, Salim Succar, Reynold Deeb, Nénel Cassy, ​​Berto Dorcé, Antonio Cheramy (a) Don Kato, Steve Khawly, Frantz Cole, Jean Mardoché Vil, Fritz Désiré, Dieuné Day, Romel Bell, Wakin Pierre, Jhonson André (a) Izo, Manuel Saloman (a) Manno, Joselito Petit-Homme (a) Ti Makak, Carlo Petit-Homme (a) Ti Makak.


Yves Paul LEANDRE 

HPN

82 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page