top of page

Haïti-RD-Économie: Une balance commerciale largement en faveur de la Republique Dominicaine



Des containers et des camions de toutes dimensions, des flots de brouettes, des motocyclettes surchargées mais aussi d’autres matériels roulant à traction motrice et humaine traversent la Frontiere chaque jour. Comme des fourmilières, tous ces véhicules, disposant à bord marchandises et humains, faisant le va-et-vient à longueur de journée entre Ouanaminthe-Dajabón tous les lundis et jeudis. Un véritable spectacle à travers un brassage économique, où tout un commerce bilatéral se développe en ce lieu. Mais de toute évidence, au profit de la République voisine, a constaté Haiti Press Network.


 

« J’achète beaucoup de produits là-bas pour revendre à Ouanaminthe. Je suis dans le commerce sur la frontière depuis déjà dix ans. Mes affaires marchent très bien. Je ne compte pas faire autre chose ; sinon agrandir mon business », nous a déclaré souriante Emmanuella, avouant que les Haïtiens n’ont presque pas grand-chose à offrir aux Dominicains pour empocher de l’argent.


En effet, tous les produits, même agricoles, que transportent ces véhicules sont en provenance de la République dominicaine. On dirait que les Haïtiens n’ont rien à exporter pour la consommation des Dominicains de l’autre côté de la frontière. La balance commerciale est nettement en faveur des domminicains qui en profitent largement.



De l’eau traitée, du jus embouteillé, jusqu’à des containers de blocs, tout y est. Cependant, ces produits viennent de la République dominicaine, remarque l’Agence qui était de passage dans la région à la fin du mois d’août de l’année en cours. Ce sont des millions de dollars que les hommes d'affaires du pays voisin empochent chaque annee.

L’autre constat désolant, c’est que le marché côté dominicain est rempli à craquer de gens des deux peuples dans un bel exercice d’échanges commerciaux; alors que celui des Haïtiens est complètement vide. Vidé de marchandises et de marchands, à bien regarder le bâtiment érigé côté haïtien à cette fin, on dirait de l’argent jeté par les fenêtres.


Il est vrai que les produits achetés en gros par les Haïtiens en terre voisine sont à une fin commerciale, la vente en détail, notamment dans le Nord-Est d’Haïti, mais ce qui est certain, c’est qu’il y a une forte somme d’argent qui grossit au moins deux fois par semaine, l’économie dominicaine au détriment de celle d’Haïti.



Pire, c’est que la situation n’est pas différente aux frontières Malpasse-Jimani et Belladère-Elias Pinàs. Du point de vue économique, il est évident qu’il y a, depuis de nombreuses années, un manque à gagner du côté haïtien dans les rapports commerciaux entre les deux pays. Même des produits agricoles, Haïti en importe à flot pour nourrir ses fils et ses filles au quotidien.


Ainsi, la République dominicaine demeure la grande gagnante. Malgré tout, de temps en temps, les autorités dominicaines envisagent de fermer la frontière, comme si de telles décisions leur seraient profitables.


Texte et photos : Alix Laroche

38 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page