top of page

Haïti-Politique: Le Gouvernement maintient sa position d'ajuster les prix à la pompe


Participant à la Rubrique "Le Point" de Radio-Télé Métropole, le Ministre du Commerce et de l'Industrie, M. Ricardin Saint-Jean et la Ministre de la Culture et de la Communication confirment la décision du gouvernement d'ajuster les prix à la pompe. Selon la Ministre de la Culture et de la Communication, Emmelie Prophète-Milcé l’État haïtien a perdu en 8 mois 400 millions de dollars. Avec le retrait de la subvention des produits pétroliers, les prix suivants seront pratiqués : le gallon de la gazoline coûtera​ 570 gourdes, le gallon du diesel​​ 670 gourdes et le kérosène​, 665 gourdes. Toujours, d'après la titulaire du MCC, la totalité des taxes n’est pas appliquée sur la gazoline, car l’Etat continue de subventionner le produit, à hauteur de 158 gourdes. Le Ministre du Commerce et de l'industrie, Rucardin Saint-Jean rassure la population, que le gouvernement travaille à ce que l’essence soit disponible en tout temps dans toutes les stations-service, se trouvant sur le territoire national. La décision d'ajuster les prix de l'essence à la pompe, vient du fait que les prix pratiqués en Haïti sont très inférieurs par rapport au marché international. Ils se déclinent ainsi : la gazoline (prix à la pompe)​250 gourdes, le diesel​ (prix à la pompe)​ 353 gourdes et le kérosène (prix à la pompe)​352 gourdes. Selon les Ministres qui justifient la position du gouvernement, l’augmentation du prix de l’essence est le seul moyen de mettre fin au marché noir, l’ensemble des recettes engrangées à la Douane ne suffit pas pour payer la subvention des produits pétroliers, et le financement pour continuer l’importation des produits pétroliers qui s’élève à 9 milliards de gourdes par mois, soit 2 fois plus que la masse salariale mensuelle de l’État. Mme Emmelie Prophète-Milcé ajoute que le gouvernement ne peut plus tenir et sans les dispositions appropriées il ne pourra plus payer les salaires des fonctionnaires, acheter du matériel pour la Police et répondre à ses obligations, encore moins adresser les problèmes sociaux. L’arrêt des subventions permettra à l’État :


a) d’augmenter le salaire des fonctionnaires b) d’accorder un 14 ème mois aux Fonctionnaires de l’État pour la rentrée des classes c) de donner un repas chaud à tous les enfants et élèves qui fréquentent les écoles nationales et les Lycées d) de prendre en charge progressivement les 2 premiers cycles du fondamental pour retirer les frais scolaires à la charge des Parents e) d’augmenter l’effectif de la PNH, et l'équiper pour mieux lutter contre les gangs et le kidnapping f) d’adresser la question de l’insécurité alimentaire g) de financer les prochaines élections h) d’investir dans l’agriculture

I) de subventionner les engrais afin d’augmenter la production du riz, maïs et petit mil J) d’augmenter le budget de l’Université d’État d’Haïti et de commencer à penser à la reconstruction des infrastructures détruites par le tremblement de terre de 2010 k) d’assister les employés de la sous-traitante à l’occasion de la rentrée des classes, L) de baisser le cout de la vie pour les 3 prochains mois en subventionnant les produits de base. Yves Paul Leandre

11 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page