top of page

Haïti-Police : Nomination d'un nouveau chef de la PNH, l'OPC approuve le choix du Gouvernement 

 





Normil Rameau est sur le point de devenir le nouveau chef de la Police Nationale d'Haïti (PNH), en remplacement de Frantz Elbé. Cette décision a été confirmée par Leslie Voltaire, membre du Conseil Présidentiel de Transition (CPT), lors d'une rencontre avec le Premier ministre Garry Conille. L'Office de la Protection du Citoyen (OPC) a approuvé ce choix, exprimant ainsi sa satisfaction. L'OPC insiste sur la nécessité de mettre en place rapidement un plan de sécurité strict pour contrer les activités des bandes criminelles et pour professionnaliser davantage la PNH.


Normil Rameau, qui occupait précédemment le poste de ministre-conseiller à l'ambassade d'Haïti à Washington, prend la relève dans un contexte où la situation sécuritaire s'est fortement détériorée, avec la mort de 120 agents de la PNH depuis l'irruption des gangs dans la zone métropolitaine. Bien que l'arrêté officiel de sa nomination ne soit pas encore publié dans Le Moniteur, Normil Rameau, qui se trouve actuellement dans le pays, a participé à une réunion de haut niveau ce dimanche.



C’est un comeback pour Rameau Normil. Il avait déjà été directeur général de la Police nationale. Nommé le 27 aout 2019 par l’ex-président assassiné Jovenel Moïse, il allait être remplacé 15 mois après par Léon Charles, à la suite des mouvements de protestation des policiers regroupés au sein du Fantom 509 réclamant notamment sa révocation.


L'office de protection du citoyen et de la citoyenne salue la nomination de l'ancien directeur central de la police judiciaire comme directeur général à nouveau de l'institution policière à un moment où les bandits armés défient toutes les autorités du pays allant même à la destruction et incendie des des commissariats et prisons surtout dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.


L'OPC demande au nouveau commandant en chef de la PNH de soumettre au pouvoir exécutif un plan de sécurité et de vetting afin de freiner aux actions des bandes criminelles et ses commanditaires.


Il invite le pouvoir exécutif de recommander des autorités judiciaires surtout les parquets des détails sur de nombreux cas d'assassinat et d'agressions victimes les membres de la population notamment les journalistes Garry Tesse et Jean Marc Jean ainsi que sur l'évasion spectaculaire du 02 mars dernier au pénitencier national.



Yves Paul LEANDRE 

Léon Kersivil

60 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page