top of page

Haïti: "Mon rôle au HCT sera de trouver des solutions avec le gouvernement", dixit Myrlande Manigat




Dans une interview exclusive accordée à radio Kiskeya, jeudi, la militante politique, intellectuelle et ancienne cheffe du parti RDNP, Mirlande H. Manigat déclare que la mission du Haut Conseil de transition (HCT) est très clairement définie dans le décret publié le 3 janvier dernier dans "Le Moniteur". Il participe au choix des membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP), ceux du Comité d’experts pour la révision de la Constitution, dans la reconstitution de la Cour de cassation, dans les remaniements ministériels, les changements dans les hautes directions de l'Administration publique et dans les réformes de la diplomatie haïtienne.


Selon Mme Manigat, le travail du HCT sera colossal et il n’y a pas de temps de faire des promesses mais de poser des actions concrètes pour des solutions qui vont être utiles à la population. La professeure de Droit constitutionnel dit reconnaître l'immensité de son travail au sein de cette nouvelle structure. Cependant, par conviction elle veut mettre tout son poids dans la balance pour le déblocage de la situation socio-économique et politique du pays. L'ancienne première Dame de la République (7 février au 20 avril 1988) en profite pour rejeter d'un revers de main les accusations portées contre elle, faisant qu’elle vient le travail du Parti haïtien tèt kale- PHTK.


Plus loin, la constitutionnaliste a fait savoir que le HCT a un défi énorme à relever, en si peu de temps. L'objectif est de favoriser le dialogue national dans la recherche d’un consensus sur les jalons à poser pour signifier les lignes de rupture d’avec les mauvaises pratiques et sur les grands chantiers de la période de transition, notamment en matière de sécurité publique, de Constitution et d’élections, de réformes économiques, de justice et d’État de droit, de sécurité sociale et alimentaire. Le HCT a pour attribution de s’assurer de la crédibilité et de l’intégrité des élections en participant au choix des membres du Conseil Électoral Provisoire et en organisant des évaluations d’étape assorties de recommandations pour la performance du processus électoral ; choisir le Comité d’experts en charge de la révision de la Constitution ; coordonner un dialogue politique de haut niveau afin d’élargir la base du consensus entre les principaux acteurs politiques, sociaux et économiques du pays, sur la base d’un programme.


A 82 ans, Madame Manigat estime qu'elle peut encore donner au pays, il suffit que la population lui fasse confiance pour changer la donne. A noter que les 3 membres du Haut conseil de transition devraient prêter serment par devant la Cour de cassation avant de s'installer dans un immeuble approprié.


Yves Paul LEANDRE

13 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page