top of page

Haïti-Mobilisation : 5 agents de la BSAP tués à Laboule 11

Dernière mise à jour : 8 févr.



cinq (5) agents de la Brigade de surveillance des aires protégées (BSAP) ont été tués dans le cadre des échanges de tirs avec des agents de la PNH, ce mercredi 7 février 2024, au niveau de Laboule 11, tandis que deux autres agents de ce corps refusant d’obtempérer, ont été désarmés puis arrêtés par des policiers, a appris HPN.

 

Des informations ont fait état de trois agents tués. Des stations de radio ont rapporté deux de leur côté.


Depuis hier 6 février dans l’après-midi, il y a eu une altercation entre des agents de la BSAP et des policiers dans les parages du commissariat de Pétion-Ville, communément appelé Police de Pétion-Ville. Des rafales d’armes automatiques ont été entendues.

 



Par ailleurs, suivant des informations rapportées par des riverains mais non encore confirmées par la presse, d’autres victimes auraient été enregistrées au niveau de Laboule 11 où les agents de la BSAP ont été tués.

 

Alors que la sombre journée du 7 février est encore marquée par des manifestations violentes un peu partout à travers le pays, où des morts ont déjà été signalés. Des mouvements politiques enclenchées depuis le lundi 5 février, où des protestataires réclament la démission sans conditions du Premier ministre Ariel Henry et le renvoi de son gouvernement qui, juge-t-on, a échoué depuis près de 30 mois au pouvoir.

 

À Pétion-Ville particulièrement, la tension continue de monter. Des barricades de pneus enflammés ont été observées dans divers artères de cette commune où la police est également remarquée.

 

Rappelons que la Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP) est une direction opérationnelle de l'ANAP en matière de surveillance environnementale des unités d'aires protégées et des sites écologiques en Haïti.

 

Alix Laroche/HPN   

 

 

   

 

 

55 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page