top of page

Haïti : Le MENFP signe un protocole avec AHPSY pour un service public d'accompagnement psychologique




Au nom du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), le ministre Nesmy Manigat a procédé, jeudi 16 mars 2023, à la signature d'un protocole d'accord avec l'Association haïtienne de psychologie (AHpsy), dans le but de garantir un service public d'accompagnement psychologique à la communauté éducative, qui en a grand besoin pour un meilleur fonctionnement de l'école, mais surtout en ces instants de détresse que vit le pays par rapport à des scènes de violence vécues au quotidien.


Ce protocole qui marque le début d'un partenariat entre le MENFP et l'AHpsy, permettra non seulement de renforcer la capacité du ministère afin de pouvoir fournir ses propres réponses à travers ses structures, notamment la Direction de santé scolaire (DSS), la Commission d'adaptation scolaire et d'appui social (CASAS) et d'autres Directions techniques du MENFP à commencer par la petite enfance en vue de diminuer le stress, le choc psychologique, les troubles et les traumatismes dans le processus d'apprentissage des enfants, mais également de prévenir la violence au sein de la société.





En outre, cette démarche s'inscrit aussi dans la logique de consolidation du ministère en termes de curriculum. Cela permettra mieux d’aborder le problème de la santé mentale qui constitue un aspect important non négligeable dans le secteur éducatif.


Déjà, une plateforme mise en place par l'AHpsy et qui va être élargie sous peu, est disponible pour recevoir les appels d'élèves, d'enseignants et de parents dans le souci de permettre à ces derniers de bénéficier d'un appui psychologique gratuitement.


"Aller à l'école est une chose, apprendre en est une autre. On ne peut pas apprendre sans être en condition nécessaire pour cela. La santé mentale est un drame majeur même avant les problèmes que nous vivons actuellement. Sachant qu'une génération a déjà perdu une année scolaire et que les traumatismes qu'elle subit sont nombreux, le MENFP a pour devoir de chercher tous les partenaires nécessaires pouvant l'aider à donner la réponse appropriée aux problèmes", a déclaré le titulaire du MENFP, avant de saluer les efforts des responsables de l'AHpsy en vue de soutenir psychologiquement la société qui, aujourd'hui plus que jamais, en a tant besoin.


Apportant de son côté des précisions relatives à cette démarche visant l'amélioration du processus d'apprentissage parfois troublé par cette situation de détresse, à travers un support psychologique que son association entend apporter aux élèves, parents et enseignants, le président de l'AHpsy, M. Pascal Nerry Jean-Charles a indiqué que dans le cadre de ce partenariat, il est prévu de rendre ce service accessible, via cette coordonnée 29199000, à toute la communauté éducative à travers le pays aussitôt qu'on se sente en situation de détresse.




Il est prévu également, d'après le responsable, d'encadrer directeurs d'écoles et enseignants dans le cadre d'une formation visant à aider ceux-ci à avoir un minimum de connaissances psychologiques pour pouvoir mieux accompagner les enfants dans les moments difficiles.


Le troisième volet dudit protocole de partenariat, a expliqué M. Jean-Charles, consiste à la mise en œuvre d'un programme de formation continue en matière de psychologie chaque début d'année.


"Ce cadre de partenariat est basé essentiellement sur un service public d'accompagnement psychologique à la communauté éducative. Il est prévu de visiter les écoles afin de faire comprendre aux acteurs l'importance de la santé mentale de manière générale. Nous envisageons par cette action de diminuer la violence", a soutenu le psychologue Pascal Nerry Jean-Charles.


Pour parvenir à l'aboutissement de cette démarche importante, le ministère de l'Éducation nationale va non seulement mettre ses propres financements à travers le Fonds national d'éducation (FNE) à disposition de ce partenariat, mais aussi il va mobiliser les partenaires internationaux afin de trouver des assistances techniques et financières pour pouvoir continuer le plaidoyer en faveur du respect du droit à la vie et du droit à l'éducation des enfants, a promis le professeur Nesmy Manigat.


Alix Laroche/HPN

17 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page