top of page

Haïti-Justice: Rodolph Jaar a plaidé coupable ce vendredi, par devant un tribunal fédéral à Miami


Rodolphe Jaar, 50 ans, qui a coopéré avec des enquêteurs américains dans une importante enquête sur la contrebande de cocaïne il y a dix ans, espère que la même stratégie pourrait l'aider à éviter une éventuelle peine à perpétuité pour avoir fourni un "soutien matériel" dans le complot visant à kidnapper et à tuer le président haïtien Jovenel Moïse le 7 juillet 2021. L' homme d'affaires admet avoir fourni des fonds, logé les colombiens et autres suspects impliqués dans l’assassinat du Président Jovenel Moise. Rodolphe Jaar confirme avoir aussi monnayé les agents de sécurité du Président assassiné. L'ancien trafiquant de drogue dit à la procureure fédérale, Monica Castro qu'il a fourni de l'argent pour payer des armes, de la nourriture et un logement à des commandos colombiens et à d'autres personnes soupçonnées d'avoir exécuté la fusillade mortelle du président haïtien, marquant ainsi le premier plaidoyer de culpabilité dans l'affaire de complot de meurtre devant le tribunal fédéral de Miami. Le complot a été coordonné entre divers suspects du sud de la Floride, d'Haïti et de Colombie, dont Jaar et 10 autres inculpés par acte d'accusation à Miami. La procureure fédérale Monica Castro a déclaré que l'accusé avait non seulement fourni des fonds pour soutenir le plan d'assassinat, mais avait également versé des pots-de-vin aux agents de sécurité haïtiens afin qu'ils se retirent lorsque les commandos colombiens auraient tué Moïse dans sa résidence à l'extérieur de Port-au-Prince au milieu de la nuit. Lors de l'audience de ce vendredi, le juge de district américain Jose Martinez a ostensiblement interrogé Jaar sur la lecture par le procureur d'une déclaration factuelle qui accompagnait son accord de plaidoyer : "Est-ce vrai ?" Réponse de Jaar : "Oui, votre honneur." Jaar a ensuite plaidé coupable à trois chefs d'accusation de complot en vue de fournir un soutien matériel, de fourniture d'un soutien matériel et de complot en vue d'enlever et de tuer le président d'Haïti, selon le journal Miami Herald. En vertu de son accord de plaidoyer, Jaar encourt entre 30 ans et la perpétuité lors de sa condamnation prévue le 3 juin.

Yves Paul Léandre

19 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page