top of page

Haïti-Justice: 4 des principaux suspects dans l'assassinat de Jovenel Moïse transférés en Floride

James Solages, Pasteur Christian Emmanuel Sanon, Joseph Vincent et Germán Rivera Garcia, sont les quatre suspects que les autorités américaines veulent auditionner. Ce groupe composé d'haïtiano-américains et de colombien a été transféré, mardi, à Miami pour répondre aux questions de la justice américaine.


En effet, ils sont accusés d'avoir aidé à coordonner un enlèvement raté du président haïtien pour le destituer de ses fonctions à son retour d'une visite d'État en Turquie en juin 2021, puis d'avoir conspiré dans un plan final pour le tuer à son domicile à flanc de colline, à Pèlerin, une banlieue de Port-au-Prince. Trois des quatre suspects vivaient dans le sud de la Floride : James Solages , qui a quitté son emploi dans une maison de retraite pour aller travailler pour une entreprise de sécurité liée à un complot visant à destituer Moïse de ses fonctions ; Joseph Vincent, un ancien informateur confidentiel de la Drug Enforcement Administration (DEA),  Christian Emmanuel Sanon, un médecin et pasteur haïtien qui partageait son temps entre les États-Unis et sa patrie des Caraïbes qui voulait remplacer Moïse à la présidence. 


L'enquête menée par le FBI et Homeland Security Investigations en collaboration avec le bureau du procureur américain, continue de se concentrer sur une société de sécurité de la région de Miami et son fondateur, Antonio "Tony" Intriago. Ce dernier qui a interagi avec les suspects n'a pas été arrêté encore moins accusé. L'avocat d'Intriago a soutenu qu'il n'avait fourni que des services de garde du corps à Sanon par le biais de sa sécurité de l'unité antiterroriste (CTU) dans le cadre des aspirations présidentielles de Sanon et qu'il ne savait rien d'un complot visant à tuer Moïse.


Le cinquième juge d'instruction Walter Wesser Voltaire a repris un peu d'élan après avoir été bloqué en raison de la succession hative des juges dans ce dossier. A rappeler que plus de 40 arrestations ont été effectuées dans cette affaire, mais jusqu'à présent, aucune accusation formelle. 


YPL/HPN 

35 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page