top of page

Haïti-Insécurité : Timide circulation sur la route de Kenscoff après l'assassinat de trois policiers




Ce lundi 10 avril 2023 dans la matinée, la circulation automobile fonctionnait au ralenti sur la route de Kenscoff. Trouver un tap-tap n'a pas du tout été chose facile pour des passagers et des passagères qui s'apprêtaient à vaquer à leurs activités quotidiennes. Les véhicules assurant le transport public ont été très peu remarqués sur cette voie qui débouche sur plusieurs destinations, dont les quartiers de Pélerin, Laboule, Désiré, Thomassin, Fermathe, Kenscoff et de bien d'autres. Une situation qui est due à l’assassinat de trois policiers pris en embuscade alors qu’ils faisaient des patrouilles de routine à Thomassin 32, a appris Haïti Press Network.


Selon des informations, les Pierre Paul Junior Dorcely de la 25e promotion de la Police nationale d'Haïti, Robenson Nicolas de la 26e promotion et Medèze Fortilien de la 27e promotion auraient été assassinés par des membres du groupe armé dirigé par le nommé « Timakak », opérant plus particulièrement au niveau de Laboule et Thomassin dans la commune de Pétion-ville.


Apportant des précisions sur les ondes de radio Caraïbes, ce lundi 10 avril, le porte-parole de la PNH, le commissaire Garry Desrosiers a indiqué que ces trois policiers faisaient partie d'une équipe de sept (7) à bord d'un backup qui était dans un plan d'opération que les forces de l'ordre s'apprêtaient à mener dans la zone.


Selon l'officier de police, des bandits qui se trouvaient sur le toit d'une maison dans les parages ont ouvert le feu sur le véhicule de police, tuant ainsi trois des 7 agents. Cela s'est passé aux environs de 13 heures hier dimanche 9 avril au moment oú les chrétiens catholiques célébraient alors les pâques.


Tout en sollicitant une nouvelle fois le soutien de la population, Garry Desrosiers qui renouvelle les efforts de la PNH en vue de traquer les bandits et de créer un climat de paix dans le pays, a informé en passant qu'un bandit a été mortellement blessé lors de cette attaque.


Par ailleurs, réagissant suite à ce nouvel acte crapuleux, le chef du gouvernement, Dr Ariel Henry et le ministère de la Justice et de la Sécurité publique qui semblent être en panne de solutions à ce problème qui perdure, n'ont fait que déplorer.


"Nos frères policiers sont aujourd'hui, une nouvelle fois, tombés sous les balles assassines des malfrats sans foi ni loi. Nous déplorons ces actes barbares. Aux familles, aux frères d'armes de ces vaillants policiers victimes, nous adressons nos sincères condoléances et nous les assurons de notre solidarité", a déclaré le Premier ministre Ariel Henry dans un tweet.


AL/HPN

22 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page