top of page

Haïti-Insécurité : Plus d’une dizaine de présumés bandits brûlés par la population du Canapé-Vert



Les chiffres ne sont toutefois pas encore officiels. Cependant, des informations ont fait état de plus d’une dizaine. Des riverains du Canapé-Vert ont compté 14 jeunes garçons. D’autres ont dénombré 13 qui se trouvaient lourdement armés à bord d’un minibus qu’ils avaient détourné au niveau de Pétion-Ville, à avoir trouvé la mort, tôt ce lundi 24 avril 2023, après avoir été interceptés par la police lors d’un contrôle de routine, non loin du Commissariat du Canapé-vert, a appris Haiti Press Network.


Ces individus ont été lynchés puis brûlés par la population. Une population en détresse déjà en colère face aux exactions répétées des bandits armés qui sèment sans arrêt la terreur et le deuil dans la cité.


La population qui accompagnait les forces de l’ordre dans le cadre de cette interception, a décidé cette fois-ci de se faire justice. Elle a passé à l’infinitif ces malfrats qui pourtant étaient armés. Les images montrant la scène des corps de ces présumés bandits en train d’être calcinés, font déjà le tour des réseaux sociaux.


Selon les témoignages de plusieurs personnes qui se trouvaient sur place, ces présumés bandits auraient été issus de la bande armée dénommée « Kraze baryè ». Ils étaient en route, a-t-on appris, dans le cadre d’une mission de renfort à quelques individus armés qui semaient la pagaille au sein des résidents de Débussy, de Turgeau, des Cités Canada et Lucien, lesquels sont en détresse depuis hier dimanche.




« Ces individus armés allaient renforcer des malfrats qui mettent déjà aux abois les habitants de ces zones depuis plusieurs heures. Nous saluons leur départ pour l’éternité sous les pneus enflammés. Ils sont victimes dans le cadre de leur sale boulot. Si les gens de toutes les zones avaient pris leur destin en main comme le fait ceux du Canapé-Vert, on aurait évité le cauchemar que nous vivons aujourd’hui dans diverses zones de la région métropolitaine de Port-au-Prince », a balancé un riverain visiblement en colère, qui s’exprimait au micro de quelques confrères.


Pour le moment, plusieurs unités de la police sont sur les lieux dans les parages du Commissariat du Canapé-Vert, où règne un calme apparent après des instants de vive tension.


Déjà, la population lance un appel pressant aux autorités concernées afin de venir enlever les restes des corps calcinés sur le macadam. Le chauffeur du minibus ainsi que le travailleur de l’engin se trouvent actuellement en garde-à-vue au Commissariat.


Parallèlement, a-t-on appris, la situation n’est pas du tout au beau fixe au niveau de Fort-Jacques également où, a informé une collaboratrice de HPN. Les habitants sont en grande difficulté, à cause des tirs nourris de bandits qui auraient envahi la zone de Duplan notamment dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 avril. Des informations ont rapporté que plus d’une trentaine d’hommes lourdement armés auraient pris d’assaut cette contrée, où déjà plusieurs personnes tentent, contre leur gré, de quitter leur demeure.


Alix Laroche/HPN

Photo : Google

44 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page