top of page

Haïti-crise: Port-au-Prince se réveille sous forte tension malgré le couvre-feu



De nombreux quartiers  de la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont réveillés sous forte tension ce samedi malgré le  prolongement du couvre-feu et les interdictions de manifestations sur la voie publique, durant la période de l’Etat d’urgence, suivant le sixième communiqué du gouvernement.


En effet, depuis 4 heures ce samedi matin, des crépitements d'armes automatiques chantaient à Clercine, non loin du Commissariat de police de Tabarre et celui de la Brigade d'intervention motorisée (BIM). 


Certains riverains confirment  que les bandes armées veulent prendre les stations de police et la Direction générale de la PNH et l'antenne des Forces armées d'Haïti situées dans la Commune. Cette situation mouvementée est pareille à Nazon, Christ-Roi, Delmas 19, Champ de mars, Canapé-vert, Butte Boyer à Pétion-ville, rapportent les riverains à HPN.

 

Les deux Aéroports situés sur la route de Clercine sont sous la menace des bandes armées de " Vivre ensemble " qui jurent par tous les moyens de les assiéger.On signale un cas de mort à Delmas 31, les résidents sont sur le qui-vive. Aucune réaction jusqu'ici du gouvernement pour rassurer la population sous pression.


Yves Paul Léandre  


150 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page