top of page

Haïti–crise : La situation actuelle du pays atteint un niveau inacceptable déplore l’OPC



L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) se dit « extrêmement préoccupé » face à la détérioration inquiétante de la crise sociopolitique que connait le pays depuis plusieurs semaines.


« Le climat de violence a atteint un niveau inacceptable mettant en péril l’exercice et la jouissance des droits humains » dénonce l’OPC dans une note déplorant des cas d’assassinats regrettables.


L’organisme de défense et de promotion des droits humains rappelle aux protagonistes et à toutes les forces vives de la nation que la recherche de consensus, par un dialogue inclusif et constructif, demeure la valeur indispensable à cultiver pouvant conduire le pays sur la voie de la stabilité politique, de la paix sociale, du progrès économique et du développement durable.


Le contexte actuel, marqué par des tensions, doit interpeller tous les secteurs afin de surmonter les différends et de rechercher ensemble, dans la solidarité, des solutions visant l’amélioration des conditions de vie de la population. Aucune société ne peut aspirer à la modernité dans la haine, la violence et l’autodestruction, souligne la note de l'OPC.


L'institution de droits humains sollicite l’ouverture de couloirs humanitaires pouvant permettre aux instances concernées de venir en aide aux prisonniers, aux malades, aux femmes enceintes, aux enfants en situation de vulnérabilité et à la population en général.

L’Office de Protection du Citoyen réitère sa recommandation en faveur du retrait de la circulaire 114-2 de la Banque de la République d’Haïti (BRH) du 18 septembre 2020 qui permettra aux clients des banques et maisons de transfert de recevoir les transferts internationaux en monnaie étrangère (US) en attendant la restructuration des modalités de toutes les transactions financières dans le pays.


JCP/HPN

6 vues0 commentaire

Komentarze


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page