top of page

Haïti-crise: La Caricom accorde aux acteurs un sursis avant de décider du futur d'Haïti





Plus d'une semaine après la révolte des groupes armés qui ont saccagé la capitale et l'absence du Premier Ministre Ariel Henry, les acteurs politiques haïtiens n'ont pas réussi à s'entendre sur la composition d'un Conseil présidentiel pour assurer la transition.

L'exercice serait pour des acteurs politiques empêtrés dans de longues discussions qui durent depuis plus d'une semaine, alors que la Communauté internationale s'apprête à organiser une réunion décisive sur Haïti le 11 mars à la Jamaïque.


Selon le journal de la Floride Miami Herald, le Secrétaire d'état américain aurait demandé à Ariel Henry de faciliter la transition vers un Conseil présidentiel, chargé d'orienter le pays vers le déploiement d'une mission multinationale de soutien à la sécurité et la tenue d'élections libres et équitables. Cette proposition est soutenue par la CARICOM.


Cette solution qui retenu la faveur des Etats-Unis devrait peremettre de bloquer la menace des bandes armées qui occupent près de 90% de la capitale détruisant des commissariats de police et se livrant à des scènes de pillage de centre commerciaux.


L'un des acteurs clés, Moise Jean Charles de la Plateforme Pitit Dessalines, a présenté un conseil pour "remplacer le Premier ministre en fuite". Selon l’ancien sénateur, des démarches seraient en cours auprès de la police pour faciliter l'accès au Palais national pour l'installation de son conseil.

 

Yves Paul LEANDRE 

91 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page