top of page

Haïti-Caricom : Lancement du dialogue de la dernière chance pour sortir le pays de la crise

Après plus de deux ans de crise politique en Haïti, le dialogue de la dernière chance s’ouvre ce dimanche à la Jamaïque entre les tenants du pouvoir et les membres de l'opposition, sous l'oeil vigilant de la Caricom pour débattre de la situation actuelle du pays. Exaspéré par les violences politiques, l'onse demande si le pays aura une chance de s'en sortir avec la Caricom qui veut jouer les facilitateurs dans la crise haïtienne


Un groupe de 3 anciens premiers ministres de la région est formé pour faciliter le dialogue entre le gouvernement haïtien et les parties prenantes de la crise. Les anciens Premiers ministres sont : Perry Christie, Bruce Golding et Kenny Anthony. Ce forum politique de haut niveau avec le gouvernement, les  partis politiques et la société civile est axé autour des points suivants: La Gouvernance, la sécurité, les élections, le développement à long terme et la liaison avec l’International.




« L’opposition et le pouvoir ont intérêt à tout faire pour sortir définitivement ce pays de cette situation d’instabilité », affirme Antoine A. Bien-aimé du Compromis politique qui se dit tout faire dans ce forum pour déployer ses efforts afin d'atteindre ses objectifs, pour un consensus entre les parties, un mieux-être pour le peuple haïtien et des élections générales pour un retour à l'ordre démocratique. Antoine Rodon Bien-Aimé est accompagné de Alexandre Jean Rony, respectivement Membre du PEN- Modifié et porte-parole de RASANBLE et alliés. L'Organisation politique Fanmi Lavalas est représenté par Dr Maryse Narcisse et l'architecte Leslie Voltaire. L'OPL par son coordonnateur général, l'ing. Edgard Leblanc Fils et INITE par l'ex-député Sorel Jacinthe. Le maire de Port de Paix Josué Alusma est présent à la Jamaïque accompagné de la vice-présidente de la Fédération des organisations de femmes pour l’égalité des droits humains (FEDOFEDH).


Un mélange d’espoir et d’incertitude car avec la présence du PM Ariel Henry, pouvoir et opposition enfin autour de la même table, tout peut être possible. La bonne volonté des deux parties et l’enthousiasme qu’elles manifestent, afin de trouver une solution durable à la crise. 




"Mon départ pour Kingston (Jamaïque), ce dimanche, dans le cadre des consultations sur Haïti organisées par la Caricom, témoigne de la détermination de mon gouvernement à poursuivre le dialogue et à créer un climat sociopolitique apaisé en vue de rendre le pouvoir au peuple souverain à travers des dirigeants qu'il aura lui-même élus de façon démocratique " déclare le chef du gouvernement.


Toutes les personnalités invitées sont présentes hormis le leader de la Plateforme Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles, Mme Mirlande H  Manigat du Haut conseil de transition (Hct).


Le forum dure 3 jours et le suspense est ce qu'on débouchera sur un nouvel accord pour le futur du pays? Notons que les Etats-unis et l'ONU appuient cette démarche. Il revient aux haïtiens de placer les intérêts du pays bien avant leur égo, comme Jean Clarens Renois du parti UNIR ne cesse de le réclamer. Attendons de voir !



Yves Paul LEANDRE 

39 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page