top of page

Haïti-Éducation : Quand alphabétisation et éducation informelle marchent de paire

Dernière mise à jour : 11 sept. 2022



À l’occasion de la 56e célébration de la « Journée internationale de l’alphabétisation », le jeudi 8 septembre 2022, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), via le Bureau de la Secrétaire d’État à l’alphabétisation, a organisé dans un hôtel à Pétion-Ville, de grandes activités pour marquer cette journée, a constaté l’Agence de presse en ligne hpninfo.com.


Cette cérémonie ponctuée d’une couleur culturelle, s’est déroulée en présence du ministre Nesmy Manigat, de la Secrétaire d’État à l’alphabétisation, Mme Sandra Michel Saint-Georges, de plusieurs autres autorités et personnalités nationales et internationales, mais aussi et surtout de plusieurs dizaines d’apprenants issus de divers centres d’alphabétisation du pays.



Il s’agissait d’une occasion pour ces apprenants de faire des démonstrations de progrès réalisés en lecture et en écriture durant quelques mois déjà passés dans les centres d’alphabétisation. C'était aussi une occasion pour le titulaire du MENFP, le professeur Nesmy Manigat de rappeler que l’alphabétisation ne peut, en aucun cas, être considérée comme une perte de temps. D’après lui, il s’agit plutôt du respect du droit à la lecture et à l’écriture d’une catégorie de personnes au sein de la société.


« L’alphabétisation n’est autre qu’un investissement dans des connaissances que cette catégorie de personnes disposent déjà ; ce qui peut bien aider ces apprenants à mieux transmettre leurs connaissances », a soutenu Nesmy Manigat.


Selon le ministre, grâce à l’alphabétisation et l’éducation non-formelle, il y a la possibilité pour cette catégorie de gens de pouvoir intégrer mieux l’économie du pays. C’est une possibilité aussi, a-t-il poursuivi, de renforcer la compétitivité du pays. Une opportunité pour cette categorie de gens de progresser financièrement et socialement.



De son côté, la Secrétaire d’État à l’alphabétisation, Mme Sandra Michel Saint-Georges a profité de cette 56e célébration pour informer le grand public à travers la presse, les actions déjà réalisées pendant les six derniers mois. Elle a énuméré, entre autres, la signature d’un protocole avec 22 associations dans le but d’ouvrir 1 300 classes alfa. À la même période, a-t-elle indiqué, la secrétairerie est arrivé à former plus de 300 moniteurs et superviseurs dans les départements de la Grand’Anse, du Nord, du Nord-Ouest et de l’Ouest où on évalue près de 2 000 apprenants et certifie plus de 1 300 d’entre eux.


Le ministre Nesmy Manigat a profité de cette cérémonie pour procéder à l’installation de la Commission interinstitutionnelle pour l’éducation non-formelle. Cette commission est composée de 20 membres représentant

plusieurs ministères, d’autres institutions publiques, des Agences des Nations-Unies, des organisations nationales et internationales.


L’une des principales missions de ladite Commission, est de faciliter le dialogue entre toutes les entités impliquées dans l’alphabétisation et l’éducation non-formelle.


Alix Laroche

Photos : Anderson Elien

18 vues0 commentaire

Comentários


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page