top of page

Haïti-Éducation: Près de 4 millions d’élèves de retour à l’école après la pause de Noël et de fin d’année



En dépit des rumeurs persistantes liées notamment à des commotions politiques au cours des fêtes de fin d’année, laissant des doutes dans la tête de certains parents quant à la reprise des activités scolaires, environ quatre millions (4 000 000) d’enfants et de jeunes élèves ont repris, ce lundi 8 janvier 2024, les activités scolaires dans les dix (10) Directions départementales d’éducation (DDE), a constaté Haiti Press Network.


« Ma tablette va me manquer pendant quelques jours. Les jeux vidéo aussi que j’adore jouer. Car, mes parents m’ont pris la tablette. Mais je suis content de reprendre mes activités scolaires en présentiel. Je vais me mettre sérieusement au travail pour pouvoir donner de meilleurs résultats à mes parents à la fin de l’année. Car, ils ne sont pas satisfaits de ma juste moyenne pour le premier trimestre », a déclaré Ted, élève de la 8e année fondamentale.


Le petit Bad, élève de la troisième année du préscolaire qui s’apprête à intégrer la première année fondamentale dès septembre prochain, était impatient de revoir ses camarades en Grande section à l’Institution Pédagogique Vive l’Enfance (IPVE).


« Je continue à lire et à écrire. Je suis très heureux de revoir mes amis et mes institutrices. C’est amusant ! Vive l’école ! », s’est réjoui le petit Bad, souriant et joyeux.


Les enseignants aussi se réjouissent de redémarrer leurs activités d’accompagnateurs des apprenants. Activités qui leur permettent, du coup, de gérer au moins le quotidien à la maison. Activités qui vivifient et illuminent également le secteur économique, y compris les petits débrouillards qu’en profitent pour empocher quelques sous.


Un début d’année scolaire plus ou moins tranquille !



En effet, comparativement aux trois dernières années bouleversées par des troubles de toutes sortes, l’année académique 2023-2024 se poursuit tranquillement en ce mois de janvier, avec la reprise des activités scolaires pour la 3e étape et le 2e trimestre. Élèves du secteur public comme ceux du secteur privé ont déjà repris le chemin du pain de l’instruction.


Les élèves des écoles publiques ayant été empêchés de retourner dans leur espace habituel en septembre dernier à la rentrée, à cause de l’occupation anarchique par des personnes déplacées pour cause de violence, sont relogés dans d’autres espaces. Les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) en sont ravis.


C’est le cas par exemple pour les élèves du lycée du Cent cinquantenaire (Jeunes filles), du lycée Jean-Jacques Dessalines et du lycée Anténor Firmin. Les filles du lycée Marie-Jeanne elles, sont de retour à leur site historique, au 12 Jacqueline T. Cardozo, Bois Verna, Port-au-Prince, en attendant l’inauguration officielle des bâtiments neufs apres leurs destructions suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010.


Cependant, il faut l’avouer, malgré tout, de nombreux enfants, constatons-nous, restent encore en dehors de l’école. Bon nombre d’enfants et de jeunes en âge de scolarisation sont obligés de rester cloitrés à la maison, faute de moyens financiers. S’ajoutent à cela, ceux évoluant difficilement dans des quartiers modestes de la Capitale qui sont empêchés de se rendre à l’école, à cause des groupes armés illégaux qui prennent de nombreuses zones en otage.


Alors que l’État se montre de jour en jour impuissant et insoucient face à de telles dérives qui, pourtant, perdurent dans la société.


Alix Laroche/HPN

28 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page