top of page

Haïti-Éducation-Année 2023-2024 : Réaménagement du calendrier scolaire en réponse aux jours de classe perdus



Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), a annoncé dans un communiqué transmis à HPN, ce jeudi 4 avril 2024, le remaniement du calendrier scolaire de l’année académique 2023-2024. En ce sens, les dates qui ont été fixées pour la tenue des examens officiels ont été révisées. Question de pouvoir permettre aux élèves de récupérer les heures de classe perdues, à cause des vagues de violences relevées notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

 

Ainsi, suivant les nouvelles dates communiquées par le MENFP, les examens de 9e année fondamentale se dérouleront du 22 au 24 juillet. Les examens concernant les étudiants-maîtres des Écoles normales d’instituteurs et de Jardinières d’enfant (ENIJE), seront organisés du 22 au 26 juillet. Ceux des participants issus des Centres d’éducation familiale (CEF) auront lieu du 22 au 26 juillet également. Tandis que les épreuves relatives au baccalauréat (fin d’études secondaires) seront tenues du 5 au 8 août de l’année en cours.

 

D’après le ministère, cette décision a été adoptée suite à une série de réunions de travail des autorités autour du déroulement de l’année scolaire, la planification des actions à entreprendre et dans le souci de protéger l’avenir de l’année académique de tous les élèves.   

 

D’autre part, le MENFP a insisté aussi sur l’organisation des examens de 9e année fondamentale, auxquels les candidats auront à composer obligatoirement cette année dans les nouvelles matières telles que : Éducation civique (EC), Éducation physique et sportive (EPS), Éducation artistique et esthétique (EAE) et Éducation à la technologie et aux activités productives (ETAP).

 

Selon le communiqué, le ministère a déjà distribué le programme relatif à ces nouvelles disciplines dans les dix (10) Directions départementales d’éducation (DDE), afin que les enseignants soient en mesure de bien encadrer les élèves. Pour la première expérimentation de ces quatre (4) nouvelles matières, le MENFP a donné la garantie aux élèves qu’ils ne seront nullement pénalisés.

 

Par ailleurs, a indiqué le communiqué, comme il a été le cas l’année dernière, le ministère prend déjà des dispositions pour la mise en branle de toute une série de programmes éducatifs, mais également des cours de compensation d’apprentissage pour aider les élèves du département de l’Ouest et d’autres zones les plus affectées particulièrement à réussir leurs examens. Le ministère a salué en passant les efforts de tous les responsables d’école du pays qui ont utilisé tous les moyens pour continuer à accompagner les élèves dans leur apprentissage en dépit de toutes les difficultés.

 

C’est en ce sens que le ministère a profité de l’occasion pour renouveler son appel à tous les secteurs de la vie nationale et ses partenaires de faire de leur mieux pour le respect du droit à l’éducation de nos enfants et de nos jeunes, mais aussi pour la protection de tous les centres éducatifs (écoles, universités…). Le respect du droit à l’éducation étant l’unique façon d’aider les enfants à préparer leur avenir, le MENFP en a donc profité pour condamner les attaques commises ces derniers temps contre des institutions scolaires et des universités du pays.

 

D’un autre côté, le ministère a profité également pour rappeler aux directeurs d’école que les inscriptions en ligne pour les élèves et les enseignants prendront fin le vendredi 12 avril 2024 prochain. Cette formalité, a précisé le communiqué, doit être remplie par les directeurs d’école sur le site du MENFP. Puisqu’il s’agît, a-t-on insisté, de l’une des conditions obligatoires devant permettre à une école de participer aux examens d’État.

 

Alix Laroche/HPN

454 vues0 commentaire

コメント


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page