top of page

Grève annoncée dans le transport en commun : Le protecteur du citoyen demande un moratoire


Des syndicats du transport en commun annoncent une grève de trois jours, du 31 juillet au 2 août, pour forcer le gouvernement à revoir à la baisse les prix du carburant. Cette grève coïncidera avec les examens officiels qui auront lieu du 31 juillet au 3 août.


Le Protecteur du citoyen déclare reconnaître et respecter le droit de grève des syndicalistes, conformément à la convention numéro 87 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Il affirme également qu’il n’a nullement l'intention de s’immiscer dans les actions du secteur syndical.


Cependant, compte tenu de l’année d’apprentissage particulièrement difficile dans laquelle les élèves ont évolué, le docteur Renan Hédouville estime que le droit à l’éducation des 111 498 candidats attendus aux examens officiels de la semaine prochaine doit être garanti.


Aussi, dans une lettre adressée au responsable de l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH), Changeux Méhu, il lui demande, de concert avec les autres associations impliquées dans cette initiative, d’envisager un moratoire pour faciliter le déroulement de ces examens.


DO/HPN

12 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page