top of page

Assassinat de Jovenel Moïse : Une cinquantaine de personnes dont Martine Moïse inculpées




Le juge d’instruction Walther Wesser Voltaire qui enquêtait sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, a rendu le mois dernier, son ordonnance. Martine Moïse, sa veuve, Claude Joseph son ancien premier ministre et Léon Charles, chef de la police au moment des faits, sont parmi les 51 personnes qui doivent être jugées au tribunal correctionnel.

Selon le juge instructeur, il existe des charges concordantes et suffisamment d’indices pouvant justifier leurs responsabilités dans le meurtre du président Jovenel Moïse.

Association de malfaiteurs, de vol à mains armées, de terrorisme, d'assassinat et de complicité d'assassinat, crimes commis au préjudice de son excellence Jovenel Moïse, sont les faits qui leurs sont reprochés.

Ces faits sont prévus et punis par la loi, rappelle le magistrat instructeur.

Voilà pourquoi, les personnes indexées doivent être jugées par devant le tribunal criminel siégeant sans assistance de jury.

Outre Martine Moïse, Claude Joseph et Léon Charles, des dizaines de personnes sont indexées par le juge d’instruction.

Il s’agit de Victor Albeiro Pineda Cardona, Alejandro Giraldo Zapata, Manuel Antonio Groso Guarin, John Jairo Ramirez Gomez, John Jader Andela, Neil Caceres Duran, Francisco Eladio Uribe Ochoa, Alex Miyer Pena, Jheyner Alberto Carmona Flores, Enalber Vargas Gomez, Ange Mario Yarce Sierra, Naiser Franco Castaneda, John Jairo Suares Alegria, Carlos Giovanni Guerrero Torres, Edwin Enrique Blanquicet Rodriguez, Juan Carlos Yepes Clavijo, Gersain Mendivelso Jaimes, Christian Emmanuel Sanon, Joseph Vincent, James Solage, Jean Laguel Civil, Joseph Félix Badio, Dimitri Herrard, Léon Charles, Claude Joseph, Jacques Sincère, Marie Étienne Martine Joseph Moïse, Renald Lubérice, Ardouin Zéphirin, Louis Edner Gonzague Day, Francis Cinéus, Miradieu Faustin, Ashkard-Joseph Pierre, Jeantel Joseph, Gordon Phénil Désir, Emmanuel Louis, Bony Grégoire, Hubert Jeanty, Marky Kessa, William Moïse, Clifton Hyppolite, Élie Jean-Charles, Rony François, Ronald Guerrier, Cléantis Louissaint, Sadrac Alphonse, Ernst Germain, Jude Laurent, Frantz Louis, Faneck Delicat et Arly Jean.

Le juge Voltaire ordonne l’arrestation et l’incarcération de ces inculpés au pénitencier national s’ils ne s’y trouvent déjà.

Cependant, Walther Wesser Voltaire estime qu’il n’y a pas lieu de poursuivre l’ancien sénateur Antonio Chéramy (Don Kato). C’est également le cas pour Reynaldo Corvington, Dominick Cauvin, Paul Eddy Amazan, Renor Fontus, Pierre Osman Léandre, Prevot Mozart et Conrad Bastien.

Il estime qu'il n'existe pas d’indices suffisants encore moins des charges concordantes susceptibles de justifier leur implication dans l’assassinat de M. Moïse.

Ils sont donc renvoyés hors des liens de l'inculpation, conformément aux dispositions de l'article 115 du Code d'instruction criminelle.


DO/HPN

47 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page