top of page

Assassinat de Jovenel Moïse, Me André Michel auditionné par le juge d’instruction


Walter Wesser Voltaire, le juge d’instruction en charge de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse a auditionné ce jeudi, l’avocat André Michel. Ce dernier s’est dit prêt à collaborer avec la justice pour faire la lumière sur le meurtre du 7 juillet 2021.


Pour André Michel, il est important que la justice identifie et punit les auteurs du meurtre du chef de l’Etat.


Il estime que sa veuve Martine Moïse, qui refuse de collaborer avec la justice est un obstacle à l’enquête mais elle veut utiliser le meurtre de son mari pour tenter d’accéder au pouvoir.


C’est aussi la position du militant des droits humains, Pierre Espérance, auditionné la veille par le juge Voltaire, avait lui aussi dénoncé l’attitude de l’ex-première dame qui refuse de collaborer avec la justice alors qu’elle dit avoir été sur les lieux au moment du crime sans réussir à voir les visages de assassins de son mari.


En ce qui le concerne, Me André Michel affirme qu’il n’est impliqué ni de prêt, ni de loin, dans la mort de celui qui, à son avis, n’était plus président lorsqu’il a été assassiné en juillet 2021, son mandat ayant expiré 6 mois plus tôt.


Il s’est également mis dans la peau du défenseur du premier ministre Ariel Henry dont il est très proche. Ariel Henry n’est pas assez bête pour tuer le président qui venait tout juste de le nommer à la Primature alors qu’il n’avait pas encore été installé, a souligné André Michel.


DO

44 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page