top of page

Année académique 2023-2024: Cap sur la régulation et la gouvernance de la formation des enseignants



Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), met les dernières touches en ce qui concerne les préparatifs liés à l’année académique 2023-2024, dont la date du 11 septembre prévue pour la rentrée de l’école classique, l’école technique et professionnelle, mais aussi les centres universitaires, est toujours maintenue. Le titulaire du ministère, Nesmy Manigat a fait le point, ce mercredi 6 septembre 2023, sur les avancées dans le secteur éducatif, les difficultés auxquelles fait face le ministère, mais aussi et surtout les chantiers en cours et en perspective, a constaté Haiti Press Network.


 

Ainsi, lors d’une rencontre avec des partenaires et acteurs du système éducatif, à l’hôtel Royal Oasis, ce mercredi, marquant la 3e et dernière journée de travail d’un atelier sur le « Référentiel des compétences professionnelles de l’enseignant » et la Politique nationale de formation des enseignants, le ministre Nesmy Manigat a mis en avance sept (7) grands chantiers de l’année académique 2023-2024, particulièrement celui de la formation des enseignants. Il en a également profité de l’occasion pour annoncer trois décisions d’État relatives notamment au Permis provisoire d’enseigner (PPE) et au Permis d’enseigner (PE).


Le ministre Manigat croit pertinemment que la problématique de la qualité de l’éducation ne peut être abordée en dehors de la formation des enseignants. C’est pourquoi le MENFP met le cap sur la régulation et la gouvernance de la formation de ces importants acteurs du système. Ce qui permettra aux acteurs habilités à faire des interventions dans le sous-secteur de la formation des maîtres d’opérer avec des cadres normatifs, susceptibles de les orienter mieux, tout en permettant au ministère d’en avoir un meilleur contrôle et de s’assurer que la qualité est effectivement au rendez-vous.


C’est dans cette perspective, comme il a été annoncé au début du mois d’août, que le premier responsable de l’éducation du pays estime parallèlement, au soutien aux parents, soutien aux écoles, à l’accent sur les apprentissages et la continuité éducative, à l’inclusion, à la modernisation des services aux usagers, au dialogue social qui constituent six (6) des sept grands chantiers, la formation des enseignants, notamment la question du développement des compétences dans les nouvelles matières, mais aussi l’enseignement à distance, s’avère un chantier majeur et nécessaire que le ministère prend vraiment à cœur.


À ce stade, en plus des efforts de l’État, le support des partenaires du MENFP, salué d’ailleurs par le ministre, demeure d’une grande importance pour faire avancer les choses. Toutefois, il est souhaité une harmonisation des actions et la mobilisation des ressources en fonction des priorités ministérielles.


Annonce de trois nouvelles décisions


Par ailleurs, le ministre Nesmy Manigat a annoncé trois nouvelles décisions d’État dans le secteur éducatif. Le premier concerne un arrêté renforçant tous les critères ayant rapport au Permis d’enseigner (PE) qui va être obligatoire. Dans cette perspective, un recensement en ligne de tous les enseignants et enseignantes évoluant dans les écoles publiques et privées (classiques, professionnelles, universitaires) du pays, aura lieu sous peu. La deuxième décision porte sur le Référentiel des compétences professionnelles de l’enseignant, duquel 16 blocs de compétences ont été définis par le MENFP. La troisième et dernière décision a rapport au cadrage des actions de formation afin de permettre au ministère de mieux réguler et gouverner ce sous-secteur.


Plaçant également quelques mots à l’ouverture de la réunion, le directeur général de l’Office national de partenariat en éducation (ONAPE), Dr Hervé Boursiquot a salué les activités du MENFP accentuées sur les chantiers phares ne visant que la transformation de l’éducation. Question, a-t-il dit, de pouvoir améliorer les processus qui permettent d’une effective optimisation du rapport enseignement/apprentissage. Il a donc invité tous les partenaires à ne pas négliger leur appui au MENFP, aux fins de pouvoir doter le pays de professionnels compétents et également de citoyens conscients et activement impliqués à la bonne cause.



Alix Laroche/HPN







24 vues0 commentaire

Comentarios


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page