top of page

Éducation non-formelle/CEF-Expo : Foire gastro-artisanale réussie à Ouanaminthe et aux Cayes



Le ministre Nesmy Manigat a procédé officiellement, le dimanche 23 juillet 2023, à Ouanaminthe (Nord-Est), au lancement de la 3e édition de la foire-expo gastro-artisanale des apprenants issus des Centres d’éducation familiale (CEF). Ce, comme il a été annoncé par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans le cadre du déroulement des examens d’État. Une activité d’exposition d’œuvres artisanales, coupe et couture, broderie, cuisine et pâtisserie qui s’est également tenue en même temps dans la ville des Cayes, particulièrement à l’école nationale Dumarsais Estimé avec 92 apprenants des CEF du Grand Sud, a appris HPN.


Inscrite dans la dynamique de la transformation de l’éducation et du changement de paradigme par rapport à la façon dont l’école est organisée pendant déjà longtemps dans le pays, ce fut l’occasion pour le ministre Manigat de continuer sa plaidoirie contre l’utilisation de l’expression « éducation non-formelle » qu’il dit avoir considéré comme une exclusion et une stigmatisation ; même s’il s’agit, a-t-il admis, d’une réalité.



« Je comprends le concept. Cependant, compte tenu de la politique éducative développée par l’État, il est mal vu de formaliser une école et d’en négliger une autre. À mon avis, je pense qu’il faut cesser de parler de l’éducation non-formelle ; mais plutôt de l’éducation tout court, peu importe le niveau des apprenants », a plaidé le titulaire du MENFP.


Car, selon le titulaire du MENFP, l’objectif de l’éducation est de permettre aux apprenants de devenir des citoyens ayant la capacité de raisonner, de solutionner des problèmes, de participer au développement et de percevoir des revenus pour pouvoir fonctionner honnêtement dans la société. Et, les apprenants des CEF ne sont point exempts de ces motifs, a-a-t-il fait remarquer.



De son point de vue, le ministre Nesmy Manigat qui intervenait à distance, a estimé que la réalité de cette école qu’on qualifie de « non-formelle », ressemble un peu plus aujourd’hui à l’école haïtienne tant recherchée par le ministère, en termes de compétences de vie que doit avoir un citoyen.


Par ailleurs, comme il a été le cas l’année dernière, le ministère a décidé d’honorer désormais toutes les catégories de lauréat aux examens d’État, y compris ceux des Centres d’éducation familiale », a annoncé en conclusion le premier responsable de l’éducation de la République.



Très satisfait des réalisations des apprenants après trois (3) années consécutives de formation dans les CEF, le ministre Manigat n’a pas omis de saluer en passant les exposants, mais aussi et surtout, le soutien technique et financier de l’UNICEF, de l’UNESCO et de la Banque mondiale, partenaires du MENFP ayant contribué à la réalisation de cette foire-expo gastro-artisanale.


Pour sa part, le directeur de l’Enseignement fondamental, M. Kendy Nicolas qui porte le dossier des CEF, en collaboration avec le Bureau de la Secrétaire d’État à l’alphabétisation et de l’Éducation non-formelle ((BSEA-ENF), a exprimé son contentement par rapport aux réalisations des 220 apprenants qui avaient exposé leurs œuvres au Parc de jeux de Ouanaminthe, où s’est déroulée la foire-expo pour le Grand Nord.



Directeur Nicolas s’est réjoui en outre des actions, a-t-il dit, qui se développent au sein des CEF et les efforts de consolidation conjugués entre les différents acteurs concernés, notamment le ministre Manigat pour permettre à ces Centres, vus un peu dans l’ombre autrefois, de pouvoir fonctionner normalement.


Cette binôme exposition où les publics du du Grand Nord et du Grand Sud en ont profité pour lire l’expression des talents de ces jeunes pour la plupart non scolarisés et/ou ayant été scolarisés mais voués à l’abandon en cours de route, ou encore ayant bouclé leurs études classiques et même universitaires, a été une opportunité pour beaucoup de personnes accrochées à la consommation des produits locaux, de faire des emplettes et de se régaler dans des plats exquis promouvant la richesse de la gastronomie nationale.



Il faut noter que l’objectif poursuivi par le ministère de l’Éducation nationale à travers cette initiative qui est à sa 3e édition, vise non seulement à encourager cette catégorie d’apprenants dans le système éducatif, mais également à montrer à un plus large public, l’importance des Centres d’éducation familiale, introduits dans le système depuis tantôt 70 ans pour corser l’éducation formelle.


Outre le directeur départemental d’éducation du Nord-Est, M. Joseph Edgard Dumay qui a accueilli cette activité avec beaucoup d’engouement et de dévouement, il faut noter aussi la présence de M. Joseph Job Maurice, Coordonnateur du Pôle enseignement et qualité au MENFP ; M. Jacques Yvon Pierre, Consultant de l’UNICEF à l’Éducation non-formelle et de bien d’autres cadres du ministère, notamment Mme Renette Joseph Lorméus, chef de Service à la Direction de l’enseignement fondamental (DEF) qui n’arrête pas de plaider pour le renforcement des CEF, tenant compte de leur importance dans le système.



Il faut souligner que cette même activité aura lieu sous peu, dans le département de l’Ouest, en vue d’exposer les œuvres talentueuses des apprenants des CEF dudit département, après leurs trois années de formation, liant des compétences de base, de vie et professionnelles.


Texte : Alix Laroche

Photos : MENFP

107 vues0 commentaire

Comments


ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page