top of page

Éducation-Culture : Un vrai rendez-vous émotionnel de lycéens pour clôturer l’année scolaire



À l’initiative du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), à travers la Direction de Santé scolaire (DSS), en partenariat avec la promotion Metanoïa du lycée Anténor Firmin et de plusieurs autres lycées de la région métropolitaine de Port-au-Prince, un grand spectacle offert par une quarantaine de lycéens et de lycéennes, a eu lieu, ce vendredi 14 juillet 2023, à l’hôtel Marriott, a constaté Haiti Press Network.


Le ministre Nesmy Manigat, plusieurs cadres du ministère, des enseignants, des dizaines de lycéens et de lycéennes en provenance de divers lycées et d’autres acteurs du paysage culturel haïtien, notamment Erol Josué, directeur du Bureau national d’Ethnologie y ont pris part.


Déroulé sous le thème : « Souvni kanmarad klas » (Souvenir des camarades de classe), il s’agit en effet d’une comédie musicale ; ponctuée d’un mélange de théâtre, de musique, de danse, de chants et de déclamations de textes, magistralement parachevé par de talentueux et de talentueuses élèves du Secondaire 4 des lycées Marie-Jeanne, Cent cinquantenaire, Alexandre Pétion, National de Pétion-Ville, Toussaint Louverture et Anténor Firmin.



Un spectacle de belle facture, qui tient sa promesse d’un vrai rendez-vous émotionnel entre acteurs et spectateurs. Un public composé majoritairement de jeunes écoliers et écolières certes, mais qui savent bien apprécier quelque chose de beau et d’esthétique à sa juste valeur. Une grande première perçue dans la durée et à travers tout le territoire national, selon Jean Joseph qui s’occupe de la coordination des questions artistiques, culturelles et sportives à la Direction de Santé scolaire du MENFP.


La sublime prestation de ces jeunes lycéens et lycéennes qui choisissent de clôturer de cette manière, l’année scolaire 2022-2023, qui avait finalement, après plusieurs semaines de retard, démarré dans un contexte particulièrement difficile en novembre 2022, a su électriser de façon captivante, toute l’assistance.


Même le ministre Manigat ne pouvait résister à la chaleur de l’ambiance qui régnait dans la salle. Guitariste de son état, le titulaire du MENFP, pris dans la spirale de l’atmosphère burlesque qui y répandait, ne pouvait s’empêcher de s’offrir en spectacle avec la guitare de l’un des musiciens engagés pour la circonstance.


Un bel accompagnement instrumental du ministre à une jeune chanteuse en herbe, appelée Sandia Louissaint, élève du Secondaire 4 au lycée Marie-Jeanne. De toute évidence, par son talent et son charisme, cette dernière semble bien se faire valoir lorsqu’il s’agit de tenir un micro pour chanter et/ou pour danser pour le bonheur de tout un public.



Par ailleurs, il faut noter que tous les textes, dits en créole, du haut de la scène, de fort belle manière par ces élèves artistes, ont été écrits par eux-mêmes. Un point distinctif qui a encore animé le sens du ministre Nesmy Manigat, qui n’arrête pas de plaider pour l’utilisation de la langue maternelle comme langue d’enseignement à l’école haïtienne.


Il dit voir dans ce spectacle, une activité culturelle sortant dans les entrailles de ces jeunes qui ne font, à travers leur représentation, qu’un véritable plaidoyer pour l’appropriation de la culture locale qui n’est autre que notre identité en tant que peuple.


« Je vois une nouvelle génération qui n’a pas honte de s’exprimer en créole. Je suis content. La transformation de l’école haïtienne est sur les rails », a déclaré le ministre Manigat, avant de saluer les efforts de tous les acteurs ayant rendu possible ce spectacle.



Un spectacle de toute beauté, dont la reprise est publiquement annoncée par le numéro Un du MENFP afin de permettre, a-t-il dit, à un plus large public, de vivre cette forte émotion offerte avec magnanimité par les jeunes qui expriment avec cœur : leur rêve, leur souffrance, leur espoir et leur vision pour le pays.


Quant au directeur départemental d’éducation de l’Ouest, Louisseul France Étienne, il dit voir dans cet événement exceptionnel, une opportunité qui permet aux élèves de développer non seulement leur talent artistique, mais qui leur donne aussi sous un autre angle, l’occasion de valoriser leur culture et d’expérimenter la culture du vivre ensemble.


« C’est aussi pour vous un véritable outil d’apprentissage. Cette activité sert aussi à montrer la nécessité et l’importance des manifestations culturelles et artistiques en tant qu’éléments de cohésion sociale et de solidarité humaine », a soutenu Louisseul France Étienne qui salue en passant le travail du personnel d’encadrement des jeunes.


Plaçant quelques mots pour la circonstance, Jean Joseph, Coordonnateur des activités culturelles, artistiques et sportives à la Direction de Santé scolaire qui sera bientôt transformée en Direction de Bien-être scolaire, Miguel Fleurijean, directeur de l’enseignement secondaire, Mme Marie Yolène Jean-Baptiste, membre de cabinet du ministre Manigat et Dacly Jean-Louis, président du Comité central du lycée Anténor Firmin à qui, on attribue d’ailleurs la paternité de l’organisation du spectacle, ont tous apporté une parole qui met l’accent sur l’importance de la culture et la nécessité pour les élèves de s’en embrasser parallèlement aux activités scolaires.


Texte: Alix Laroche

Photos : Jean James Wans



50 vues0 commentaire
ONA.jpg
brh_ad.jpg
votre_publicite.jpg
kredi-ener.jpg
hpn_full_logo.png
bottom of page